3 215 LOGEMENTS FINANCÉS PAR LILLE MÉTROPOLE COMMUNAUTÉ URBAINE EN 2011

“Calais port 2015” a son calendrier

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8349 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Yann Capet, président de la commission mer du Conseil régional, Jean-Marc Puissesseau, président de la CCI Côte d’Opale, et Daniel Percheron, président du Conseil régional.

Yann Capet, président de la commission mer du Conseil régional, Jean-Marc Puissesseau, président de la CCI Côte d’Opale, et Daniel Percheron, président du Conseil régional.

Après une gestation de 11 ans – dixit Jean-Marc Puissesseau –, le projet “Calais port 2015” entrevoit peu à peu les échéances. Une procédure de maîtrise d’oeuvre a été engagée, et six entreprises ou groupements d’entreprises se sont portés candidats, “tous des professionnels du métier” selon les service de la Région. Les éléments seront remis avant le 1er juillet et le choix sera fait en octobre prochain. Cet été seront également lancées les études nécessaires à la constitution du dossier de l’enquête publique qui devrait s’ouvrir en novembre 2011. L’idéal serait que le projet soit ensuite approuvé par autorisation préfectorale en juin 2012. La CCI Côte d’Opale pense que les consultations des entreprises pourraient avoir lieu en mars 2013 avant que les premiers coups de pioches n’ébranlent le site à l’horizon de janvier 2014. Sur celui-ci, le tracé a un peu changé. La base de la future digue épargnera la dune de l’hoverport, véritable écosystème à préserver. L’enveloppe globale avoisine aujourd’hui “entre 450 et 480 millions d’euros” selon Yann Capet, conseiller régional et président de la commission mer. “La région investit plus de 9 millions d’euros cette année dans le port de Calais”, a-t-il rappelé. Le Conseil régional garantira également les emprunts nécessaires au projet “Calais port 2015”.

Appel d’offres ou pas ? Ce projet entraînera également des échanges fonciers avec les collectivités territoriales du Pays du Calaisis, soucieuses d’arrimer leur aménagement urbain au rythme de Calais port 2015. La communauté d’agglomération demande avec insistance de procéder à des échanges fonciers. La Région l’aura fait patienter afin de laisser la CCI tracer convenablement son projet. “Tout le monde est d’accord. Tout cela devrait aboutir rapidement”, a rassuré Yann Capet. Les terrepleins ouest, qui forment l’interface entre le port et la ville, sont concernés tout comme l’énorme espace qui servait de parking pour les voitures exportées vers la Grande-Bretagne. L’agglomération étudie aussi un projet de casino. Avant de voir ces réalisations, la Région attend avec impatience l’avis de la préfecture sur l’obligation (ou non) de procéder à un appel d’offres pour la future concession portuaire. En effet, le port changeant de dimension, la concession actuelle pourrait ne plus être valide quand le nouveau port aura d’autres dimensions suite aux travaux… Délégataire de la concession, la CCI Côte d’Opale risque de devoir répondre à un nouvel appel d’offres que pourrait lancer la Région avant la fin de l’année. “Le préfet a demandé un délai pour étudier de près ce point juridique”, a indiqué Daniel Percheron.