MALGRÉ UN AVENIR PEUT-ÊTRE LIMITÉ À 2013 PAR LA RÉGION

Le Pays pévélois ne veut pas “ronronner” !

Publié dans l'édition Nord N. 8350 par

Alors que le doute plane sur la nature de la future entité administrative locale, le Pays pévélois veut appliquer avec vigueur le plan local de développement économique signé en 2010 avec la Région. Un poste de chargé du commerce et de l’artisanat est même créé. Plus de 100 actions sont prévues en 2011.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Deux des six coprésidents du Pays pévélois, Jean-Luc Detavernier et Bernard Cortequisse, n’ont pas caché la situation en avantpropos de la troisième AG du Pays pévélois créé en 2008. La réforme territoriale en route, les élus doivent faire des choix… Soit chacune des communautés de communes (avec Pont-à-Marcq) qui composent le Pays choisit de rallier un autre EPCI, soit elles constituent, avec l’accord de l’Etat, une communauté de communes pévéloises1. Au centre de ce dispositif se trouverait alors le Pays pévélois qui accompagne localement la Région. Or, lors d’une rencontre avec les 12 autres Pays, Bernard Cortequisse a entendu que le président Daniel Percheron garantissait son soutien aux Pays jusqu’en 2013, mais pas plus loin. N’oublions pas que la Région ne disposera plus sur le plan financier et des compétences des mêmes armes qu’avant. Le 29 avril, le préfet de région annoncera les nouveaux EPCI et en décembre 2011 la liste sera officielle pour une mise en route en juin 2013. Le Pays pévélois (association 1901) entend démontrer qu’il peut apporter beaucoup à l’économie locale et, pourquoi pas, servir de creuset à une grande communauté de communes de la Pévèle.

Un programme d’envergure… Or, ce programme, inscrit dans le PLDE, s’est enrichi d’autres pistes depuis sa signature.

 La formation des responsables d’entreprise aux enjeux des TIC (30 000 € dont 20 000 aidés) : le dispositif Boutic propose aux acteurs économiques locaux des actions collectives d’information et de sensibilisation aux enjeux et outils liés aux TIC en valorisant le réseau des cybercentres. Les formations vont de la simple navigation sur Internet à l’intelligence économique, Green IT, etc.

 L’animation sur les modes d’organisation du développement économique du Pays : il s’agit de garantir la qualité d’accueil de tout créateur d’entreprise par les collectivités locales et de définir chez elles, un mode d’organisation en ce sens. Une enquête comparative est en route avec la ville de Tournai, Coeur d’Ostrevent et Artois. com à Béthune.

Toujours pour optimiser l’accompagnement du créateur/ repreneur d’entreprise, et mieux faire connaître les spécificités du Pays pévélois, une Semaine de l’économie pévéloise aura lieu du 1er au 5 juin 2011 (9 000 € dont 30% aidés par la Région) via des manifestations de promotion du Pays, trois soirées à thème et l’édition d’une plaquette présentant les acteurs de la création/transmission (3 000 €).

L’aménagement numérique du territoire pourle futur très haut débit vient en complément d’une opération de résorption des zones d’ombre ADSL sur le Pays pévélois, qui est aujourd’hui terminée et qui visait surtout les habitants. Cette fois, ce sont les PME-TPE locales qui doivent en bénéficier d’ici 2020. Il faudra créer un atlas numérique des ZA ; identifier les connexions, les dessertes, etc. ; définir les outils qui accueilleront le THD (les PLU, les Scot) ; trouver des solutions techniques à la pose de fourreaux via le schéma 2010 d’ingénierie THD de la Région ; suivre et participer aux travaux.

“Pévèle parcs”, une démarche qualité pour les parcs d’activité du Pays (50 000 € le volet 1, dont 60% aidés par le conseil général du Nord ; 120 000 € le volet 2, 70% aidés par l’Ademe et la Région), revient à avoir une réflexion collective sur les capacités locales d’accueil des nouvelles entreprises, et à établir des priorités. C’est aux élus à établir une stratégie partagée de requalification, dans une démarche qualité. Pour le volet 1 en 2011, le Pays mandatera un cabinet d’études en stratégies économiques. Le volet 2 (2011, 2012, 2013) passera à l’action avec un projet pilote de création d’un PA à Cysoing et la requalification d’un PA existant à Gondecourt.

 Iodde, ou comment tisser des liens avec les chefs d’entreprise afin de proposer l’accompagnement le mieux adapté : “Innovation et opportunités de développement durable des entreprises” est un programme belgo-européen (Union européenne, Interreg IV, Feder, Direccte Nord-Pasde- Calais, Région) repris par la CCI Grand-Lille. Le Pays pévélois sera pilote du projet qui mutualise les compétences wallonnes et nordistes et aide les PME à passer en développement durable sous toutes les formes. Après quatre ans d’expérimentation, un bilan sera fait et largement diffusé.

 Etude de création du pôle Van Lathem pour l’entrepreneuriat (60 000 €, 80% aidés par la Région, le conseil général du Nord, le Feder). L’objectif est d’envisager de construire à Templeuve une structure d’hébergement de jeunes entreprises (à définir). Et ce, à partir d’une entreprise qui a dû fermer ses portes en août 2010, or la communauté de communes du Pays de Pévèle est propriétaire du terrain (3 000 m2). Décision des élus au second semestre 2011. Un Fisac bientôt, ce sera la première mission de la personne qui sera recrutée pour s’occuper des questions commerciales et artisanales. Trois tranches sont prévues avec le soutien des CCI et CMA aux collectivités maîtres d’ouvrage. Hors Fisac, cette assistance technique ou suivi concerne 13 projets qui doivent cependant répondre aux critères économiques des élus.