LA FONDATION DE FRANCE DOTE ETHAP DE 60 000 €

Le stade couvert de Liévin fait le plein

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8349 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La formation en alternance ou en apprentissage a pris une part importante dans l’édition 2011 des Rencontres de l’emploi.

La formation en alternance ou en apprentissage a pris une part importante dans l’édition 2011 des Rencontres de l’emploi.

Les Rencontres de l’emploi sont devenues en quatre ans un des temps forts pour l’emploi sur les bassins de Lens-Liévin, Hénin- Carvin et Bruay-Béthune. “Après trois années à Hénin-Beaumont, les Rencontres de l’emploi sont plus abouties et proposent des nouveautés”, indiquait lors d’une conférence de presse Laurent Duporge, président de la Maison de l’emploi de l’arrondissement. Au chapitre des nouveautés a été évoquée l’organisation de plusieurs conférences mais aussi de démonstrations de métiers. Ne manquant pas de remercier entre autres les communautés d’agglomération partenaires de la manifestation – “les Rencontres ne pourraient pas exister sans les différents partenaires de l’emploi” –, Laurent Duporge a évoqué le budget de la manifestation avec quelque 179 000 euros dépensés pour celle-ci. Plus importante, plus dynamique, la manifestation a pris de l’ampleur en s’installant à Liévin. Elle devrait d’ailleurs élire domicile au stade couvert pour plusieurs éditions. Celle de 2011 a mis en avant les grands secteurs d’activité en tension ou du moins potentiellement intéressants pour l’emploi : BTP, commerce, industrie, services à la personne, services aux entreprises, nouvelles technologies, communication, culture, hôtellerie- restauration-tourisme, transport, logistique, environnement et création d’entreprise. “Les différents atouts de notre territoire ont également été mis en avant”, souligne Laurent Duporge. Les pôles d’excellence – logistique, bien-être santé, écomatériaux, plasturgie, numérique culturel et sport – sont en plein développement et porteurs d’espoir pour les demandeurs d’emploi. 10 000 visiteurs. En 2010, la manifestation avait reçu la visite de 8 000 personnes et les organisateurs en ont totalisé un peu plus de 10 000 cette année, pour 200 exposants contre 130. “Nous faisions entre 6 000 et 8 000 visites à Hénin-Beaumont et avons déjà passé un cap en nous installant à Liévin”, précise Benoit Decq, directeur de la Maison de l’emploi. Avec un taux de chômage de l’ordre de 15%, 30 000 personnes sont à la recherche d’un emploi, dont 7 000 jeunes. Il y a donc encore fort à faire pour leur permettre de retrouver un travail. “Les chiffres sont encourageants : nous avons enregistré une augmentation de 27% du nombre d’offres”, poursuit-il, soulignant que la situation est paradoxale avec des entreprises qui veulent recruter mais ne trouvent pas de salariés compétents. L’alternance et les formations en apprentissage sont donc de plus en plus privilégiées. Depuis quelque temps, un rapprochement avec l’Education nationale permet aux jeunes de se renseigner sur les filières qui embauchent. “Plusieurs conférences ont été organisées à ce sujet, proposant au public de découvrir les modes d’apprentissage des métiers”, conclut Benoit Decq. Cette année aura donc été significative pour les Rencontres de l’emploi, rendez-vous annuel de l’emploi et de la formation.