Après Béthune, Immoprêtse développe dans l’Audomarois

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8355 par

Après un peu plus d’une année d’activité,
Immoprêt Béthune se porte plutôt bien. Avec
une deuxième agence ouverte à Saint-Omer et
un large secteur à explorer, l’entreprise a encore
un important potentiel à développer. Le concept
séduit, les clients sont satisfaits, il ne manque
qu’un peu de temps aux deux gérants pour
continuer à développer la société. Explications.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le 1er févier 2010, au sortir d’une période plus que diff icile pour l’immobilier à l’échelle nationale, mais aussi en région, Julien Wojciechowski et son frère Alexandre ont décidé de s’associer pour ouvrir une agence Immoprêt à Béthune. Un courtier en crédit immobilier, qui offre la particularité de proposer un service entièrement gratuit à ses clients. Après un démarrage d’activité sur les chapeaux de roue et une très bonne année d’activité, l’heure est au bilan pour les deux cogérants. “Nous sommes très satisfaits de la tournure prise par les évènements. Nous travaillons à quatre sur l’agence de Béthune et avons encore un très gros potentiel à développer”, indique Julien Wojciechowski. L’entreprise a un esprit jeune et a su démontrer qu’elle pouvait être réactive et très sérieuse. Cependant, le temps passe très vite et julien de souligner “nous avons toujours le nez dans le guidon et avons du mal à nous développer sur l’ensemble de notre secteur de prédilection.” Ainsi, après une année d’activité, Julien et Alexandre souhaitent conforter leur position et fidéliser le plus possible les apporteurs, tout en structurant du mieux possible leur équipe. Toujours aussi complémentaire qu’au moment où ils se sont associés, les deux frères ne veulent surtout pas griller les étapes, mais bel et bien stabiliser leur activité avant de continuer à grandir. “Nous sommes actuellement à la recherche d’un salarié, de manière à pouvoir nous dégager un peu de temps et analyser l’évolution de notre entreprise”, lance Julien, qui petit à petit se détache pour développer l’Audomarois.

Le pari de Saint-Omer. Lorsque Julien et Alexandre ont acheté la franchise pour travailler sous la marque et le concept immoprêt, ils ont fait l’acquisition d’un secteur assez large qui s’étend sur les arrondissements de Béthune, Saint-Omer et Saint-Polsur- Ternoise. “Il s’agit d’une zone très importante, la plus grosse concession immoprêt à l’échelle de la région et nous n’en avons pour le moment exploité qu’une tout infime partie”, développe Julien. Dans un bourg tel que Saint-Omer, l’entreprise a dû tout réapprendre sur sa manière de travailler et d’aborder les prospects. “Saint-Omer est une petite ville, où tout le monde se connait, nous avons eu un gros travail à fournir auprès des agents immobiliers, des notaires et des banques.” Immoprêt s’est également retrouvé en concurrence directe avec un autre courtier présent sur la place depuis plusieurs années. “En terme de chiffre, le potentiel reste très important et la gratuité fonctionne et séduit toujours autant”, précise Julien, qui après neuf mois d’activité, se dit satisfait des résultats obtenus. Après plusieurs bonnes opérations, l’entreprise dispose de plusieurs apporteurs d’affaires fidèles, mais manque d’un peu de temps pour continuer à démarcher sur d’autres secteurs. Installée au 11 rue Carnot, en plein coeur du centre-ville, la société a embauché un agent commercial qui a fait un travail remarquable. “Issu de la grande distribution, il a su adapter son savoir à notre métier, qui est assez particulier et les résultats sont là”, conclut Julien Wojciechowski, conscient qu’il ne faut pas se relâcher et qu’il est nécessaire de continuer à jouer la carte de la proximité et de la réactivité pour se développer.