VIANDE BIO ET RESTAURATION COLLECTIVE

Cévinor prête à se lancerdans le plan régional

Pour Yves Carpentier, le directeur de la
coopérative agricole basée dans l’Avesnois,
l’offre de viande bovine bio va augmenter. Mais,
pour qu’elle ne se limite pas à des opérations
ponctuelles, les restaurations collectives doivent
faire augmenter la demande.

91
Vous devez être connectés pour visualiser cet article