E-COMMERCE

Creadisio : un site marchand dédiéà l’artisanat d’art français

Publié dans l'édition Nord N. 8356 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Re p é rer les talents régionaux. “J’aime la France. Je suis originaire du Sud-Ouest et ai vécu dans le Centre. Au gré de mes vacances et de mes déplacements, je me suis toujours émerveillée de la richesse de l’artisanat de notre pays.” Hélène Bucheron évoque avec gourmandise ses découvertes, enrichies au fil des ans. Elle apprécie la belle ouvrage. Ainsi, c’est tout naturellement qu’elle a songé à la création d’un site marchand qui permet à certains artisans d’art d’être sélectionnés dans son catalogue. Parmi les critères, la reconnaissance des Ateliers d’art ou de INMA (Institut national des métiers d’art) reste essentielle. Bien entendu, le contact avec le professionnel reste une étape décisive. Il faut le rencontrer, voir ses oeuvres, les apprécier, obtenir sa confiance et lui proposer de retrouver la trentaine de créateurs, déjà référencés sur le site alors que la société a été créée seulement depuis quelques mois. Visiter creadisio.fr, c’est être sûr de passer un moment agréable. Damien Cuvellier, ingénieur informaticien, a rendu le site ludique et sympathique. On se promène de région en région ; On entre, par exemple, dans la galerie d’Elodie Famel, spécialiste d’ébénisterie et de laque, installée en Franche-Comté. On s’attarde dans les galeries de potiers, de céramistes, de créateurs de bijoux… Et on achète, pourquoi pas, une de leurs oeuvres. Le panier moyen se situe autour de 150 € selon Hélène Bucheron, qui s’attache, au sein de la société, plus spécialement aux aspects du développement commercial.

Un accompagnement à la création. Cette dernière bénéficie d’une solide expérience dans la VAD puisqu’elle a travaillé pendant 17 ans dans le groupe des 3 Suisses, d’abord en marketing direct, ensuite en qualité de responsable des ventes en ligne, puis à la direction du développement. L’envie de voler de ses propres ailes, d’exploiter ses connaissances et ses compétences à son propre compte l’a conduite à la création de Créadisio. Elle quitte le groupe en emmenant avec elle Damien Cuvellier. Tous deux bâtissent leur plan de développement, se tournent vers LMI qui les soutient. Ils sont lauréats de la promotion 2011, obtiennent un prêt d’honneur et le soutien d’un parrain qui les conseille plus particulièrement sur les aspects financiers. Nord entreprendre les suit. Pendant les premiers mois de leur création, ils sont hébergés à EuraTechnologies, en incubateur, et ils trouvent enfin des bureaux en zone franche, idéalement situés dans le centre de Roubaix. Le travail ne manque pas, entre la prise de commande et son suivi, la logistique, la mise à jour du site, le repérage des artisans. “Certains nous appellent car ils ont pris connaissance de notre site et souhaitent nous rejoindre. Nous les rencontrons directement sur place. Notre concept les libère de l’aspect de la commercialisation. Il est difficile pour des créateurs de vendre leurs productions. Ce sont un peu leurs bébés. Il peuvent ainsi se consacrer en toute quiétude à leur univers.” Créadisio étend donc progressivement son champ d’investigation, une quête honorable qui valorise tout notre patrimoine artisanal. Dans Créadisio, si proche de Paradisio, est sous-entendu un éclat de rêve. Mais ce petit clin d’oeil ne nuit en rien au concept. Au contraire.