Créati s’implante sur le Douaisis

Publié dans l'édition Nord N. 8354 par

Depuis quelques mois, l’association Créati se
développe sur le Douaisis. Son objectif est d’aider
des porteurs de projet à créer leur entreprise, comme
elle a pu le faire sur Roubaix et Lens. Explications.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Créée à Roubaix il y a une dizaine d’années par des dirigeants d’entreprise et des cadres supérieurs, l’association Créati étend son réseau en Nord-Pasde- Calais. Sa vocation première n’est pas sans rappeler celle de Réseau entreprendre, né également à Roubaix avec les mêmes aspirations. Après avoir ouvert une permanence sur Lens, le réseau s’étend aujourd’hui sur le Douaisis par l’intermédiaire de Jean-Marie Cachera. “J’ai travaillé pendant 42 ans dans l’automobile, j’étais cadre dans le service comptabilité et gestion chez Oxford Arbel. Depuis mon départ en retraite, j’ai souhaité m’investir dans le monde associatif”, explique-t-il. Après avoir rencontré Claude Michaux, président de l’association, qui était intéressé par l’expérience de Jean-Marie Cachera, ce dernier s’est rapproché des communes du Douaisis pour mettre en place des permanences ouvertes aux porteurs de projet. La mission qui lui a été confiée est donc de conseiller les jeunes créateurs, de réaliser avec eux le business plan et la réalisation de la comptabilité. Jean-Marie Cachera fait également un suivi des projets, une fois ces derniers mis en place, à l’aide de tableaux de bord et de visites mensuelles pendant les trois premières années. Les permanences de l’association dans le Douaisis ont été instaurées depuis septembre 2010 et après un démarrage assez timide, elles commencent à trouver un écho favorable auprès des porteurs de projet. “Je travaille actuellement avec sept porteurs de projet”, précise-t-il.

Travailler intelligemment. L’association propose d’autres services associés, tels que la réalisation des bilans et des liasses fiscales, à des coûts réduits. Car si les jeunes créateurs sont de très bons techniciens et connaissent parfaitement leur métier, ils sont pour la plupart dépassés lorsqu’il s’agit d’administratif. “Nous avons embauché des comptables au chômage, avec l’accord de l’ordre des expertscomptables. Ceux-ci réalisent les documents fiscaux pour nos créateurs.” En parallèle, Créati a noué des liens avec les différents organismes qui oeuvrent au développement économique sur l’arrondissement. A savoir la CAD, la CCI Grand-Lille, mais aussi la boutique de gestion et les autres réseaux. “L’idée consiste à travailler de manière intelligente, il y a de la place pour tout le monde”, souligne Jean- Marie Cachera, tout en avouant que les premiers contacts ont été épineux. L’association souhaite aller plus loin et adopter une démarche similaire sur le Cambrésis. “Il n’y avait pas forcément de besoins sur Douai, nous avons néanmoins décidé de nous lancer et finalement nous nous rendons compte que des porteurs de projet viennent à nous.” Avec un taux de créations d’entreprises encourageant dans le Nord-Pas-de-Calais, il y a un potentiel intéressant à développer.