Thélis référence Wa lther syst èmes électrotechniques pour 2 800 campings

La filiale France de Walther toucheles dividendes de l’innovation

Publié dans l'édition Nord N. 8364 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Filiale France de Walther GmbH, géant allemand des systèmes électrotechniques et leader mondial des installations électriques provisoires, fixes et mobiles, Walther Douai sortait de deux exercices fragilisés par la crise. Son directeur général, Jean-Luc Coupez, par ailleurs très actif dans la fourniture de bornes de rechargement pour voitures électriques1, doit également se battre sur un autre front : les bornes pour campings et marinas, collectivités, chantiers, manifestations diverses et industries. On est là dans les métiers historiques de ce groupe allemand vieux de 114 ans, qui a créé à Douai- Dorignies sa filiale France, voilà une quinzaine d’années.

La GTC, variante du compteur électrique. S’appuyant sur une longue expérience du câblage, qu’il s’agisse d’eau, d’électricité ou de gaz, la filiale française a peu à peu évolué de capacités techniques spécifiques à des capacités stratégiques. Le premier effet est une amélioration du suivi des installations et services en développement durable, c’està- dire comment gérer de mieux en mieux l’énergie fournie par le réseau de bornes. Distribuer et gérer, c’est tout simplement le rôle du compteur électrique intelligent, qui intègre des fonctions nouvelles comme, par exemple, la domotique. Ainsi est née la GTC (gestion technique centralisée), qui a valu à la filiale de Dorignies un premier prix national à Montpellier, le Sett d’or, et aurait dû lui valoir le même prix en 2010 si les délais de dépôt du dossier avaient été respectés. L’innovation tous azimuts lui a aussi valu en 2008, à Nantes, le Grand Prix national de l’innovation.

Un CA reparti à la hausse. Avant d’en venir au détail, Jean-Luc Coupez resitue le contexte : “2009 et 2010 nous avaient vu perdre de l’activité dans nos secteurs traditionnels : les collectivités qui avaient réduit la voilure des commandes, l’événementiel grand consommateur d’énergie et d’installations provisoires, le BTP qui a été l’un des premiers à être atteint par la crise, et enfin l’industrie dont le volume d’activité a été assez durement touché même si certaines branches ont moins souffert. Nous avons perdu environ 25% de CA à chaque fois. Mais la GTC nous fait repartir vers un CA de 1,5 M€ pour 2011, et là je n’inclus pas notre filière ‘recharge pour la voiture électrique’ dont le développement passe d’abord par la conquête de marchés à venir et donc un gros travail de marketing et de communication.” Traditionnellement, Walther ne faisait sur les campings que du provisoire – pas d’installations fixes mais mobiles –, une niche dans laquelle ce groupe reste leader européen avec 12 000 campings équipés uniquement pour la France, premier pays mondial dans le secteur du tourisme. Fabrication assurée en Allemagne, maintenance via un réseau de distributeurs, conseils dispensés à l’utilisateur. Arrive aujourd’hui la GTC, soit par câble classique (mais cela nécessite de lourds travaux), soit par radio ou Internet. On est dans la télégestion ensuite, grâce à des technologies mises à disposition par deux fournisseurs potentiels. Le même principe est appliqué depuis deux ans au Pré-du-Hem, avec bornes et télécartes sans contact, et au port fluvial de Courcelles- lez-Lens. Côté collectivités, le marché commence à démarrer avec la voiture électrique mais la phase active sera pour 2012, 2013 et 2014.

Un concept global unique en France. La GTC se présente comme un arbre à deux branches, chacune étant complémentaire de l’autre dans ses fonctionnalités. C’est actuellement la locomotive du développement de la société, avec les secteurs traditionnels qui doivent reprendre si la crise s’éloigne.

Les propriétaires de camping sont interpellés par ce concept pour les nouvelles installations, les extensions et les rénovations. Un axe central de distribution d’énergie est constitué par réseau câblé, cuivre, fibre optique, wifi, ou courant porteur en ligne (technique du réseau selon les fonctions choisies). De part et d’autre du tronc, des branches de deux sortes : les fonctions raccordées au réseau et les fonctions pouvant travailler seules et donc non raccordées. Le détail est sur le site www.waltherfrance. com. Disons qu’à travers la bagatelle de 30 groupes de fonctions, l’ensemble des besoins d’un camping moderne aux normes européennes est assuré de fonctionner, d’évoluer et de bénéficier d’une maintenance réactive.

Un coup de pouce commercial supplémentaire est venu en début d’année de la société Thélis qui fournit à elle seule 2 800 campings en France en logiciels de gestion, domaine dans lequel elle est leader national, donc de taille européenne, et qui a référencé Walther comme partenaire officiel en raison de la pertinence de son innovation. Dès lors, un marché énorme s’ouvre au Douaisien, avec la possibilité de dépasser avant la fin de l’année le prévisionnel d’1,5 M€ de CA.