RÉUNION D’INFORMATION SUR LE TERMINAL MÉTHANIER À DUNKERQUE

Frédérique Lemattre trouve sonbonheur à équiper les petits

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8379 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Maîtriser la p r i s e d e risque. Elle décide donc de “prendre le risque de le faire avec la maîtrise de la prise de risque”. La maîtrise de ce risque passe par l’association Pyramides et par Calaisis initiative. Un parcours qui valide l’idée et confirme la faisabilité. La boutique ouvre ses portes le 25 novembre 2010. Elle offre un univers atypique, Mme Lemattre se déclarant “à l’affut de fournisseurs nouveaux, pour dénicher des choses jolies, sympathiques et de qualité à tous les prix”. Du petit meuble adapté à la taille des enfants à l’incontournable doudou, on y trouve de tout, chacun selon sa bourse.

Etre heureuse. Quelques mois après l’ouverture, l’expérience est concluante : la boutique a trouvé son rythme de croisière. La clientèle potentielle que représente Marck-en-Calaisis a répondu présent ainsi que celle des villages de l’arrièrepays, tandis que la clientèle calaisienne reste à conquérir. “Le but est d’être heureuse de faire ce que je fais et de réussir à en vivre”, indique Mme Lemattre. Un pari en passe d’être réussi. Au fil de l’entretien, on apprend que la créatrice a deux enfants. On croit être logique en supposant qu’ils ont donné leurs prénoms à l’enseigne du magasin, Oscar et Léonie. “Pas du tout”, se récrie Frédérique Lemattre dans un autre éclat de rire : “C’est simplement parce que ce sont deux prénoms que j’aime beaucoup !” Pas de doute, la créatrice est comme sa boutique : atypique.