Le Hub : un centre d’affairesavec valeur ajoutée

Publié dans l'édition Nord N. 8380 par

Jerôme Gayet, dirigeant de BDC, société d’accompagnement à l’international,
a solutionné sa problématique de recherche de bureaux en créant son propre
centre d’affaires : Le Hub. Il y accueille des sociétés de service séduites
par la souplesse de la solution d’hébergement. La plupart sont cooptées,
elles se complètent par leurs compétences, tissent entre elles des réseaux
professionnels et se retrouvent dans l’espace de convivialité pour aborder
ensemble diverses thématiques, permettant de progresser.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Un emplacement , une stratégie. Sur le grand boulevard qui mène à Roubaix, Le Hub bénéficie d’un emplacement privilégié, grâce à la proximité des gares Lille-Europe et Lille-Flandres, accessibles directement par le tramway. Les 335 m2 répartis en 11 bureaux indépendants, auxquels on ajoute une grande salle de réunion et un espace de convivialité, ont été réaménagés. Au milieu du parc arboré du 45/1, avenue de Flandre, les bureaux semblent à l’abri du flux intensif de la circulation de cet axe très fréquenté. Ce n’est bien entendu pas un hasard. Pendant de longs mois, Jerôme Gayet a cherché un emplacement stratégique. Ce dirigeant d’entreprise était en quête d’un espace pour abriter son activité qui le force à bouger dans le monde entier. “J’accompagne de grandes entreprises régionales ou des start-up et les aide à s’implanter et à se développer à l’étranger. Je travaille en amont et en aval, j’effectue un audit avant de proposer un développement à l’international. Pendant 14 années, j’ai travaillé pour La Redoute, directement en business développement et j’ai sillonné les Etats-Unis, la Suisse et bien d’autres pays. C’était passionnant mais un jour, je me suis rendu compte que j’avais atteint le maximum de mon évolution dans le groupe. Pour me taquiner, on m’appelait ‘l’entrepreneur’. J’ai effectivement cette fibre. Créer mon activité m’a semblé naturel et logique. Aujourd’hui je pars régulièrement au Japon, au Brésil, en Ukraine, en Chine et je m’adresse plus particulièrement à trois métiers : le e-commerce, le retail, la distribution. Dans le monde entier, j’ai eu l’occasion d’observer les habitudes de travail de mes contacts. Les centres d’affaires sont organisés d’une certaine manière. Des experts se regroupent dans des bureaux, se complètent par leurs activités. J’ai constaté que mettre de l’humain dans un centre d’affaires contribue au bon développement économique. Je n’ai pas vraiment trouvé ce genre de modèle sur la métropole lilloise. Le modèle d’incubateur me plaît assez mais je trouve que l’accompagnement est hétérogène et reste soumis à un calendrier. Il y a un vide au stade supérieur, c’est-à-dire celui du lancement des start-up, un moment difficile car l’entreprise se trouve projetée dans le circuit économique et souffre brutalement de la solitude. Toutes ces réflexions m’ont amené à créer mon modèle que je vais faire évoluer au gré des demandes et des observations. Créé il y a quatre mois, il démarre déjà très bien et je dispose encore de quelques bureaux… Comme je ne peux tout assumer en raison de mes déplacements fréquents, j’ai également confié la commercialisation à une société d’immobilier d’entreprise qui est en adéquation avec mes principes de qualité et de convivialité.”

Une complémentarité des métiers pour de meilleures synergies. S’il reste de la place, ne vient pas malgré tout qui veut. En effet, Jerôme Gayet tient à orchestrer l’harmonie du centre et veille à la qualité des synergies. Le Hub accueille pour quelques jours, quelques heures par forfaits de 50 heures, quelques mois, mais vise à privilégier les demandes inscrites pour une année au moins pour deux raisons : la première étant une facilité de gestion et la seconde tout simplement parce que les entreprises installées apprennent à échanger et à s’enrichir mutuellement. Ce n’est possible que si elles en ont l’occasion, la solution de passage rapide dans les locaux ne favorisant pas les échanges profonds. Pour appuyer ses propos, Jerôme Gayet présente les utilisateurs du plateau de bureaux. Parmi ceux-ci, Lionel Guichard. Ce jeune informaticien vient de créer sa société de communication sur le Net : Cassiop. Il a apprécié d’être hébergé dans les bureaux du Hub pendant quelques mois et va prendre son envol vers Roubaix. “J’avais besoin de cette structure afin de finaliser mon plan de développement. Maintenant je suis prêt à aborder de nouveaux clients. Mon offre est opérationnelle.” Parmi les autres locataires, des sociétés comptent quelques années d’expérience ; les expériences des unes bénéf icient aux plus jeunes et les plus jeunes stimulent les plus anciennes. Une alchimie délicate qui semble fonctionner au Hub.