CONSEIL MUNICIPAL DE LILLE

Quand nos vieux vêtementsprotègent nos maisons

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8377 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le Métisse est un matériau isolant produit à partir du coton contenu dans les vêtements que l’entreprise récupère chaque mois auprès des particuliers. Une fois triés, les vêtements de bonne qualité partent dans une première filière et sont revendus via la chaîne de magasins Ding Fring. Les plus abîmés ou ayant une qualité non satisfaisante sont quant à eux écartés. Mais, au lieu de les mettre à la benne, l’entreprise à but socio-économique a cherché une solution pour les valoriser. Le Métisse, né de cette volonté de recycler intelligemment les vêtements, est produit à base de 70% de fibres de coton récupérées essentiellement dans les jeans, de laine et d’un peu d’acrylique qui sert de liant. La fabrication du produit se fait en quatre phases : la collecte et le tri, l’effilochage, la production et enfin la distribution. En région, la première phase est réalisée par les salariés de l’entreprise qui effectuent l’opération de tri dans les ateliers de Bruay-la-Buissière. Les étapes deux et trois seront dorénavant effectuées sur le parc Artois-Flandres. L’effilochage est sous-traité à l’entreprise Minot recyclage textile, qui jouxte les nouveaux locaux de l’entreprise. La distribution du produit se fait quant à elle à l’échelle nationale et dans quelques mois en direction de la Belgique et des Pays- Bas. En région, le produit est déjà utilisé par de nombreuses entreprises de bâtiment. Il est également disponible dans des espaces de vente spécialisés en matériaux écologiques et durables. Le Métisse offre par ailleurs l’avantage d’avoir une excellente tenue mécanique, ce qui lui confère une durabilité importante. Le produit offre un confort tant en été qu’en hiver, il fait également office de régulateur hygrométrique des bâtiments. Facile à poser, non irritant, le produit, qui est vendu à des prix compétitifs, est également un très bon isolant acoustique.

Production locale. Jusqu’à maintenant, le Métisse était produit dans un atelier de l’entreprise basé en Pays de la Loire (qui reste maintenu). Cependant, voulant limiter l’impact sur l’environnement et augmenter la capacité de production de son isolant, Le Relais cherchait un nouvel atelier. Une occasion s’est présentée sur le parc des industries Artois-Flandres. L’entreprise récupère l’atelier auparavant occupé par l’entreprise Recyclage textile de l’Artois, sur le boulevard Est du parc. Ce bâtiment, d’une surface de 4 000 m2, facile d’accès, permettra à l’entreprise de booster la fabrication du produit de 2 000 tonnes par an, soit l’équivalent d’un million de mètres carrés. Le bâtiment offre par ailleurs la particularité d’être très proche de la filière de récupération ce qui aura également pour effet de réduire les coûts de transport des matières nécessaires pour la fabrication de ce produit et de limiter l’impact sur l’environnement. Le nouvel atelier, qui devrait entrer en fonction dès la fin de cet été, donnera ainsi à l’entreprise une meilleure réactivité. Quinze personnes travailleront dans l’atelier douvrinois à la fabrication du produit qui a obtenu les avis techniques CSTB pour la pose en toiture et en isolation murale.