6e Assises nationales du centre-ville les 12 et 13 octobre à Dunkerque

Se recentrer sur la villepour mieux la réinventer

Publié dans l'édition Nord N. 8382 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

De u x j o u r s d ’ é c h a n g e s . Les 12 et 13 octobre, le Kursaal- palais des Congrès accueillera ainsi plus de 300 personnes, élus, techniciens, experts et chercheurs en provenance des quatre coins du pays. Tous séduits par le thème de cette 6e édition : “Faire la ville sur la ville, un nouveau souffle pour le centre-ville”. Un thème cher au projet dunkerquois de redynamisation du coeur d’agglomération. “Au-delà du simple fait d’accueillir la manifestation, l’intérêt est de faire rayonner nos préoccupations, souligne Raynaldo Fortun, directeur général adjoint au développement et grands projets à la ville de Dunkerque. C’était donc important de trouver une accroche au territoire pour chaque atelier et conférence.” Des exemples d’expériences et projets menés sur le territoire viendront naturellement alimenter les échanges. Lesquels seront enrichis des pratiques, témoignages et idées exposés par une trentaine d’intervenants de tous horizons qui se succéderont sur les deux jours.

Trois temps forts. Trois temps forts marqueront cette sixième édition des Assises. A commencer par la plénière d’ouverture sur “les friches urbaines : terrains privilégiés de recomposition des centres-villes”. Point stratégique d’une politique urbaine favorable à la densification, à la mixité de l’habitat, au développement des infrastructures de transport, etc., la friche urbaine peut être une aubaine pour toute ville en mouvement. C’est ce dont témoigneront les maires d’Illkirch-Graffenstaden, de Blanquefort, de Chambéry et de Chatelaillon- Plage. S’en suivra une série de trois ateliers mettant en avant l’art et la culture comme vecteurs d’attractivité des centres-villes ; l’innovation au service d’un centre-ville durable ; la gestion de centre-ville comme outil de dynamisation commerciale.

Enfin, la troisième et ultime plénière des Assises 2011 placera la régénération urbaine au centre du débat. Un débat animé par trois grands témoins européens que sont Werner Desimpelaere, ancien président de Groep Planning (Belgique) à l’origine notamment de la mutation urbaine de Bruges, Hans Thoolen, urbaniste et coordinateur qualité urbaine de Breda (Pays-Bas), et John Hirst, directeur de l’opération Destination Bristol (Grande-Bretagne). Tous les trois apporteront leur regard éclairé et avisé sur les moyens de rendre un centre-ville désirable et donc attractif. “L’idée est de s’inspirer d’expériences étrangères, d’identifier les facteurs clés de succès et de voir en quoi c’est transposable chez nous. Bien sûr, chaque expérience correspond à un contexte particulier. A chacun d’en comprendre les ressorts”, conclut Raynaldo Fortun.