Créer ou ne pas créer, telle est la question

Verspieren et IBM célèbrentleurs 75 ans de collaboration

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8395 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Depuis 2009, rappelle Rémi Lassiaille, directeur financier IBM France, IBM conduit régulièrement des études auprès des directions d’entreprise (PDG, DAF, DSI…). Le cru 2009 auprès de 2 500 DSI dans 78 pays porte sur le nouveau visage du DSI. Une nouvelle enquête réalisée en 2011 approfondit cette réflexion : le DSI concentre ses efforts sur l’information, l’innovation et l’intégration. De même, le poids de la fonction de DAF dans les décisions stratégiques de l’entreprise s’est accru et ce manager doit, plus que jamais, s’assurer de la pertinence des informations. DAF et DSI sont désormais deux fonctions indissociables, l’arme absolue d’une entreprise performante et leader de son marché.”

Tout au long du séminaire IBM organisé dans le cadre enchanteur du Manoir au Touquet, les directeurs de grandes sociétés du Nord-Pas-de- Calais et de la Picardie (Crédit du Nord, Roquette, Verspieren, Laboratoires Sarbec, Soginorpa, Pictime, Saverglass, IRCEM, Alternalease…) ou de collectivités territoriales (Ville de Lille, Ville et Communauté urbaine de Dunkerque) ont été sensibilisés à leur mission au service d’une “entreprise intelligente”.

Face aux enjeux de transformation, de compétences, de réactivité, ils doivent miser sur le collaboratif”, leur a conseillé le consultant social business Pierre Milcent, avant que Didier Barbé, vice-président d’IBM France chargé du marketing, de la communication et des relations extérieures, ne leur prédise pour les cent prochaines années de nouvelles avancées technologiques d’IBM. “Notre ambition est d’être en mesure d’accompagner la transformation des entreprises et des organisations afin d’améliorer la façon dont elles contribuent au développement sociétal et économique.”

Car, le siècle précédent, IBM n’a cessé de faire preuve de créativité pour faire progresser les sciences de l’information : la carte perforée en 1928, le système 360 en 1964, le PC en 1981, le supercalculateur en 1990, le GRID Computing en 2004, et l’intelligence de l’analyse (projet Watson) en 2011.

Des noces d’albâtre dans le Nord. Premier courtier d’assurances indépendant en France et créé à Roubaix en 1880, la SA Verspieren est bien placée pour témoigner. “Notre société a décidé de s’informatiser en 1936, raconte Jean Bargibant, directeur des systèmes d’information du groupe. Puis, IBM nous a accompagné dans notre déménagement pendant la guerre. Nous avons travaillé 20 ans avec le même ingénieur commercial. Nous fêtons cette année nos noces d’albâtre avec IBM, et je n’ai pas le souvenir de l’arrêt d’une machine. Jamais, ni l’un ni l’autre, nous n’avons donné un coup de canif dans le contrat de mariage !

A une époque où on compte quatre milliards de téléphones mobiles dans le monde et plus de trente milliards de puces RFID, il y encore du travail pour ceux qui souhaitent une planète intelligente. Prochain défi : concevoir un logiciel capable de rivaliser avec l’intelligence humaine et de répondre à des questions de tous les jours… comme à celles du jeu TV “Jeopardy”.