Aéroport de Lille Lesquin

easyJet ouvre deux lignesau départ de Lesquin

Publié dans l'édition Nord N. 8398 par

Décidément, Toulouse a le vent
en poupe. Après Air France
et Vueling, la compagnie
britannique easyJet proposera
dès le printemps 2012 un vol
vers la ville rose mais aussi vers
Nice. Une concurrence qui ne fait
pas peur à François Bacchetta,
directeur France easyJet.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Il aura fallu quatre années de négociation pour que la compagnie low cost easyJet accepte de s’installer sur le tarmac lillois. “C’est long car il faut que la compagnie ait une base vers Lille ainsi que de nouveaux avions”, explique Jean-Christophe Minot, directeur de l’aéroport. C’est désormais chose faite : dès la fin du mois de mars, easyJet proposera des vols vers Toulouse et Nice, à partir de 27,99 € l’aller simple. A raison de quatre vols par semaine, easyJet espère transporter “entre 70 000 et 80 000 passagers la première année”, selon François Bacchetta. Un créneau où easyJet devra se faire une place car Air France et, plus récemment, Vueling proposent déjà une liaison Lille-Toulouse (à 50 € l’aller simple pour Air France et 29,99 € pour Vueling). “Ce type de fréquence ne fera que stimuler le marché. On travaille beaucoup pour faire venir des compagnies à Lille. Développer un aéroport amène de l’économie pour tous. La croissance est possible, les avions Vueling sont déjà pleins”, appuie Jean-Christophe Minot. En 2011, l’aéroport devrait accueillir 1,2 million de passagers et en espère 1,4 en 2012.

Elue meilleure compagnie low cost d’Europe. Lille-Lesquin est le 16e aéroport français desservi par easyJet, présente dans 129 aéroports, principalement en Europe. Car le créneau de la compagnie, c’est le “court-moyen courrier”, autrement dit, des vols d’environ 4 heures, sans correspondance. Le fonctionnemment est savamment calculé : une flotte récente de plus de 200 appareils 100% Airbus, un taux de remplissage d’environ 86% et un prix moyen par trajet de 60 € HT tout compris. En 2011, easyJet a transporté 55 millions de passagers, dont 12 millions en France. Les appareils, basés en Europe, tournent rapidement avec des temps d’escales écourtés. Et une capacité de remplissage accrue : “Notre avion transporte 50% de passagers de plus qu’une compagnie classique. Nous avons densifié la cabine en retirant la cuisine, ce qui nous permet d’avoir 10% de sièges supplémentaires”, détaille François Bacchetta. Sans fixer de date ni de destination, easyJet n’exclut pas d’ouvrir d’autres lignes au départ de Lille, selon les chiffres obtenus sur ces deux nouvelles liaisons.