À Maroilles, Esquelbecq et Lewarde

Parole de fermiers, un site web en directdu producteur au consommateur

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8409 par

Tous quatre âgés de 22 ou de 23 ans, Florian Caux, Marc Desaulty, Thomas Terroir et Marie- Gaud Fernau viennent de terminer leurs études supérieures à Lyon, au sein de l’école de commerce EICD3A. Le diplôme en poche, ils ont aussitôt lancé leur propre société, la SAS FT2M, qui démarre son activité dans une cellule […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Tous quatre âgés de 22 ou de 23 ans, Florian Caux, Marc Desaulty, Thomas Terroir et Marie- Gaud Fernau viennent de terminer leurs études supérieures à Lyon, au sein de l’école de commerce EICD3A. Le diplôme en poche, ils ont aussitôt lancé leur propre société, la SAS FT2M, qui démarre son activité dans une cellule de 100 m² au sein de la pépinière d’entreprises Créamanche.
Nous y louons, à un loyer intéressant, un bureau équipé en réseaux, un atelier et une chambre froide, précise le jeune président, Florian.Notre nom commercial est ‘Parole de fermiers’. C’est aussi le nom de notre site internet de vente de produits frais locaux www.paroledefermiers. com. Issus de l’agriculture raisonnée et biologique, ces produits de la ferme (fruits et légumes, mais aussi jus et soupes, beurre, lait et fromages, volailles, herbes aromatiques, plats pour bébé bio), choisis par l’internaute de l’agglomération boulonnaise, lui sont ensuite livrés à domicile, dans un point relais ou sur son lieu de travail.” Concrètement, le consommateur trouve sur un site web très animé de quoi composer son panier. Il choisit le lieu et le jour de livraison et paie par carte bancaire. Les prix – livraison comprise – sont les mêmes que ceux observés au marché, et souvent moins chers qu’en grande surface. La société, à l’aide d’un véhicule, va récupérer la marchandise auprès de la dizaine de producteurs qu’elle a référencés dans un rayon de 50 km autour de Boulogne, puis assemble et conditionne (dans un packaging isotherme consigné pour les produits frais) les différentes commandes dans son local, avant d’en assurer la distribution. Deux livraisons sont ainsi assurées chaque semaine (mardi-mercredi et vendredi-samedi). Les associés se sont répartis les tâches et les responsabilités : Florian se charge du développement commercial, Thomas des ventes, tandis que Marc est le webmaster et Marie- Gaud, une actionnaire. Prestataire de service, Thomas Nedellec, qui a lui aussi créé sa société (Ned Company), a assuré le design du site et toute la création graphique de la communication.
L’appétit vient en mangeant. Les jeunes créateurs insistent sur leur approche écologique. “Nous nous inscrivons dans une démarche de développement durable en privilégiant un circuit court, insistent-ils, du petit producteur local au consommateur local, et en respectant les saisons.” Lors du démarrage, les deux premières semaines de décembre, ils ont livré 35 commandes. “Sans aucune publicité, si ce n’est le bouche à oreille.” Deux cents commandes par mois, avec un panier moyen, leur permettraient de voir 2012 sereinement. Après quoi, espère déjà Florian Caux, pourquoi ne pas créer leur propre enseigne nationale et démarcher des franchisés : parole de fermier !