Banque populaire du Nord : “La création, axe fort de notre développement”

Publié dans l'édition Nord N. 8480 par

Positionnée comme première banque de la création d’entreprise avec un créateur sur quatre accompagné(s) via le prêt à la création d’entreprise sur fonds Oséo, la Banque populaire du Nord n’entend pas se départir de ce positionnement et de sa volonté d’accompagnement de l’économie régionale grâce aux fonds collectés dans la région. “Au niveau du professionnel […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Positionnée comme première banque de la création d’entreprise avec un créateur sur quatre accompagné(s) via le prêt à la création d’entreprise sur fonds Oséo, la Banque populaire du Nord n’entend pas se départir de ce positionnement et de sa volonté d’accompagnement de l’économie régionale grâce aux fonds collectés dans la région. “Au niveau du professionnel et plus particulièrement de la création d’entreprise, notre volonté reste marquée en ce domaine”, assure Armelle Basquin, responsable des partenariats institutionnels et de la création/ reprise d’entreprise pour le marché des professionnels.
C’est grâce aux partenariats forts avec les réseaux d’accompagnement et à leur suivi au quotidien que la Banque populaire du Nord améliore la maîtrise de la

Armelle Basquin.

Armelle Basquin.

gestion des risques. “Si un créa-teur n’est pas passé par la structure adéquate, nous l’y renvoyons systématiquement… Le but n’est pas de mettre les créateurs dans une situation encore plus compliquée qu’au départ”, expliquet- elle en évoquant notamment les demandeurs d’emploi qui créent leur propre emploi et qui peuvent ainsi bénéficier de garanties jusqu’à hauteur de 80% sur les prêts lors de leur installation, grâce notamment à un abondement du Fonds régional de garantie. La Banque populaire du Nord peut s’appuyer sur sa propre structure de caution, la Socama, pour, en particulier, accompagner la transmission/ reprise d’entreprise grâce à son prêt dédié “Socama transmission d’entreprise” qui limite la caution personnelle à 25% grâce à la contre-garantie du Fonds européen d’investissement.
L’établissement coopératif a aussi pris “des engagements forts par rapport au statut nouveau de l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) en ne prenant pas de caution personnelle du dirigeant par le biais de garanties qui viennent la remplacer et conforter le prêt”. La situation des auto-entrepreneurs est moins connue, faute de pouvoir les identifier de façon conséquente : “Ils n’ont pas forcément un compte professionnel et n’ont en général que des besoins de financement légers, un véhicule, un peu de matériel… Nous n’avons pas beaucoup de demandes de financement de leur part.” Chacune des quelque 120 agences situées dans le Nord-Pas-de-Calais, en sus des 9 agences dédiées entreprises, compte a minima le directeur qui s’occupe de la clientèle professionnelle et, selon la taille, un ou deux conseillers professionnels : “chez nous, c’est une filière métier à part entière avec ses formations spécifiques”, indique Armelle Basquin pour qui “être local économiquement est un mieux”.