Guerre des prix dans les pompes belges

Publié dans l'édition Nord N. 8482 par

Si la baisse des prix du carburant en France est symbolique (6 cts), la Belgique a choisi d’exacerber la concurrence des distributeurs et des compagnies pétrolières. Les offres promotionnelles peuvent atteindre plus de 16 cts par litre. Les stations sans personnel ont commencé à faire baisser leurs marges et ont été imitées par les autres […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Si la baisse des prix du carburant en France est symbolique (6 cts), la Belgique a choisi d’exacerber la concurrence des distributeurs et des compagnies pétrolières. Les offres promotionnelles peuvent atteindre plus de 16 cts par litre. Les stations sans personnel ont commencé à faire baisser leurs marges et ont été imitées par les autres distributeurs qui voyaient leurs clientèles s’éroder. Pour autant, le diesel reste plus cher qu’en France avec un prix plancher de 1,587 euro/litre. L’essence s’affiche à 1,786.