Inauguration de l’espace d’exposition dédié au terminal méthanier

Publié dans l'édition Nord N. 8484 par

Le 12 septembre, l’espace d’exposition sur le terminal méthanier et son chantier a été inauguré à Loon-Plage, par Marc Girard, président de Dunkerque LNG, maître d’ouvrage du terminal, et Eric Rommel, maire de Loon-Plage. Cette réalisation est un engagement pris dans le cadre du débat public. Elle vise à mieux faire connaître à la population le projet et est adaptée aux publics scolaires.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

L’exposition présente, sous forme de panneaux d’explications avec photographies et schémas, les différentes thématiques autour du gaz, de l’énergie et du chantier.

Dunkerque LNG a aménagé dans des locaux temporaires situés près du parc Galamé, sur un terrain mis à disposition par la mairie de Loon-Plage, 250 m² d’exposition consacrés à la présentation sous forme de panneaux d’explications avec photographies et schémas. Chacun d’eux reprend une thématique : les enjeux du gaz dans les stratégies des actionnaires (EDF, Fluxis, Total), les différences sources d’énergie, ce qu’est le GNL, la sécurité, les bioénergies, le chantier et son évolution… Quelques vidéos et animations sont également présentes. L’originalité est que l’exposition est intégrée sous un tunnel.
Des cessions pédagogiques seront proposées aux scolaires, du niveau primaire au lycée. Des visites du chantier pourront être exceptionnellement organisées pour le grand public, dans le cadre d’événements telle la Semaine de l’industrie. L’espace d’exposition fonctionnera jusqu’à la mise en service du terminal fin 2015 et sera animé par deux guides recrutés localement. Il ouvrira officiellement ses portes le 18 septembre.
Cet espace est volontairement éloigné du site du chantier pour en faciliter l’accès et pour des raisons de sécurité, le chantier sur le site du Clipon étant interdit au public. Dunkerque LNG va également participer à la création d’une zone naturelle de baignade et d’une maison de la Nature par le versement d’une subvention de 3 millions d’euros.