Enfouissement de réseaux dans le Sud-Cambrésis

Le chantier nordiste de l’année pour ERDF

Publié dans l'édition Nord N. 8482 par

  En cette fin d’été, ERDF (Electricité réseau distribution France, f iliale à 100% du groupe EDF) a engagé son chantier de l’année, pour le Nord, dans le sud du Cambrésis. L’investissement est de l’ordre de 2 millions d’euros. Le chantier consiste à déployer 22 km de câbles souterrains. Comme le précise un communiqué, l’objectif […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Les travaux ont démarré fin août. Photo prise à Ribecourtla- Tour.

Les travaux ont démarré fin août. Photo prise à Ribecourtla- Tour.

En cette fin d’été, ERDF (Electricité réseau distribution France, f iliale à 100% du groupe EDF) a engagé son chantier de l’année, pour le Nord, dans le sud du Cambrésis. L’investissement est de l’ordre de 2 millions d’euros. Le chantier consiste à déployer 22 km de câbles souterrains. Comme le précise un communiqué, l’objectif est double : “contrer le risque lié aux aléas climatiques dans une zone particulièrement exposée” et “accompagner la communauté de communes de la Vacquerie dans l’évolution de la zone d’activité autour du projet d’extension de l’industriel Gestamp”.
Le projet vise notamment, explique-t-on chez ERDF, à desservir de façon plus sécurisée, et avec plus de puissance, ce sous-traitant de l’industrie automobile, implanté à Gouzeaucourt. Il est, on le sait, en pleine croissance (40 emplois en jeu) et après une période d’incertitude, le territoire souhaite pérenniser sa présence et son développement.
ERDF indique qu’elle pourra apporter dès cet automne la puissance nécessaire avec plus de 8 km de réseau moyenne tension dédiés à la zone. “Ils seront enterrés, renforcés et en connexion directe avec le poste source haute et moyenne tension de Riez.” Le gestionnaire de réseaux électriques ajoute que “pour tenir des délais très serrés, un engin spécifique (trancheuse de forte puissance) est utilisé pour l’opération. Il permet de diviser par deux le temps du chantier par rapport à la technique du terrassement classique. Le remblaiement, le compactage et le déroulage du nouveau câble sont assurés en une seule étape”.
ERDF indique les autres raisons à ce chantier : “Vents et tempêtes frappent régulièrement la ligne aérienne moyenne tension cheminant entre les communes de Flesquières, Ribecourt-la-Tour, Villers-Plouich, Gouzeaucourt, Villers-Guislain et Gonnelieu.”