RENTRÉE AU LYCÉE MARITIME RÉGIONAL DE BOULOGNE-LE PORTEL

Les métiers de marin restent très attractifs

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8485 par

Le Nord-Pas-de-Calais compte un des douze lycées professionnels maritimes français, le seul, avec celui de Cherbourg, situé dans la moitié nord du pays. Implanté face à la mer, sur les hauteurs de l’agglomération boulonnaise, le lycée du Portel a accueilli le 4 septembre quelque 130 élèves attirés par le métier de marin.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

De gauche à droite, Eric Varin (directeur), l’intendant du lycée, Olivier Specque (responsable de la formation continue), et Olivier Barbarin (conseil régional), devant le nouveau simulateur de détresse et de secours en mer.

Pêche, commerce, plaisance…, la mer offre de multiples métiers à qui veut bien s’y former. Car, si jadis on pouvait librement prendre la mer et y gagner sa vie, l’exercice de fonctions à bord des navires est aujourd’hui conditionné à la détention de diplômes ou brevets de formation professionnelle maritime. A Boulogne- Le Portel, un lycée, construit en 1959 sur les hauteurs qui surplombent le premier port de pêche français, prépare les jeunes aux emplois de marin.

Vers des formations après le bac… Depuis la rentrée du 4 septembre, 130 élèves, dont 80 pensionnaires, issus principalement du Nord- Pas-de-Calais et de Picardie (mais aussi de l’Ile de France et des Dom-Tom), composent les classes de CAP (où on a refusé des inscriptions) et de bac pro. L’établissement est désormais certifié Iso 9001 pour toutes ses formations initiales et continues. Eric Varin, son directeur, plaide aujourd’hui “pour la mise en place de formations post-bac pour maintenir ses effectifs et l’attractivité du métier de marin”. De fait, des BTS maritimes pourraient être ouverts en 2013.
L’offre est déjà diverse : du certif icat d’initiation nautique, qui prépare aux fonctions de matelot à bord des navires de pêche ou de commerce, au capitaine 200, voile et yacht, en passant par les formations destinées aux professionnels (sécurité à la pêche, stages maxsea, pêcheurs à pied, techniques individuelles de survie). Après quelques années de hausse, le recrutement, cette année est quasi-stable.

… et des formations continues. De plus en plus ouvert aux besoins des entreprises, “le LPM du Portel développe aussi désormais, précise Olivier Specque, coordinateur de la formation continue, un copieux programme pour mieux répondre à la demande croissante de formations des professionnels, qu’ils soient artisans pêcheurs, conchyliculteurs, entreprises ou particuliers. La formation continue est indispensable pour les marins : elle permet de faire évoluer leur carrière, d’assurer la gestion prévisionnelle des effectifs, de suivre l’environnement réglementaire et technologique. Tous les marins, un jour ou l’autre, reviennent à leur école des mousses. Il y a des liens affectifs qui se sont noués, indissolublement, entre l’établissement et les navigants”.

De nouveaux équipements pour la pédagogie. En 2012, le conseil régional Nord- Pas-de-Calais a permis l’acquisition d’un simulateur de détresse et de secours en mer. De même, précise Eric Varin, “nous avons racheté à SeaFrance un équipement d’entraînement au sauvetage pour tous types de navires, situé dans un bassin du port de Calais”. Financeur de toutes ces nouveautés, le Conseil régional apporte aussi son soutien dans la construction d’une nouvelle salle de sport qui profitera également, dès la saison 2013-2014, aux basketteurs du club portelois ESSM qui évoluent en division Pro B.
Néanmoins, la diff iculté majeure, constatée depuis deux à trois ans par les lycées maritimes, reste de trouver des stages, à la pêche comme au commerce. Les équipes y déploient beaucoup d’énergie, la pratique étant essentielle, audelà des simulateurs, pour apprendre la technique et la vie à bord.

Lycée maritime 6, rue Georges- Honoré. 62480 Le Por tel . Tél. : 03 21 90 00 90 – www.lyceemaritime-boulogne.com