L’Audomarois travaille sa mobilité interne

Objectif ambitieux pour le transport collectif audomarois

L’Audomarois rattrape son retard en termes de déplacement collectif. Son réseau de transport urbain a émergé en 2005 et comptait quatre bus jusqu’à cette rentrée scolaire. De quelques milliers de voyages effectués par an, le territoire en a compté 80 000 l’an dernier. La communauté d’agglomération de Saint-Omer (Caso), porteur de ce service via son délégataire Schoonaert-Beyrene, a décidé d’étendre son réseau pour la rentrée. Avec des moyens nouveaux pour des objectifs ambitieux.

111
Vous devez être connectés pour visualiser cet article