TCR F s’est installée à Auchel

“Proposer des produits uniques”

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8481 par

Spécialisée dans la ferronnerie d’art, TCR F a vu le jour il y a quelques mois à Auchel. La petite entreprise souhaite se démarquer sur le plan de la créativité et de l’originalité.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Medhi Coulombel, David Konieczka et David Delory comptent notamment s’appuyer sur leur complicité pour mettre TCRF sur de bons rails.

Medhi Coulombel, David Konieczka et David Delory comptent notamment s’appuyer sur leur complicité pour mettre TCRF sur de bons rails.

TCRF est le fruit de l’association de trois hommes, David Delory, David Konieczka et Medhi Coulombel. Le premier se situe à l’origine du projet. Chaudronnier à ses débuts, il a ensuite appris à maîtriser l’art de la ferronnerie. S’appuyant sur plus de 14 années de pratique en tant que salarié, il a aspiré à autre chose. “Je réfléchis depuis longtemps à la possibilité de me mettre à mon compte. J’ai connu deux entreprises et je voulais passer à autre chose. Le moment semblait opportun, j’ai acquis un certain savoir-faire et accumulé de l’expérience. J’ai une conception précise de mon métier et l’application de mes idées passait par la création d’une entreprise”, explique David Delory.
Ce dernier a évoqué son projet avec son frère, Medhi Coulombel. En fin de contrat, le jeune homme exerçait le métier de soudeur, avant de prendre la même orientation professionnelle que son aîné. Celui-ci lui a transmis, en plus de son savoir, l’amour du métier. Par conséquent, les deux hommes ont souhaité collaborer et une troisième personne les a rejoints. David Delory est un ami d’enfance. “Militaire de carrière, je souhaitais me lancer dans un nouveau challenge professionnel et c’est naturellement que j’ai accepté d’accompagner l’initiative. Pour ma part, je suis chargé des aspects administratifs et je donne un coup de main à l’atelier quand le besoin s’en ressent”, précise David Konieczka. Concernant son ami, David Delory ajoute : “Il nous fallait absolument un profil administratif qui se montre autonome. Cela libère du temps pour les deux autres qui peuvent se concentrer sur la fabrication et la pose. Il s’agit d’un choix stratégique.

Un trinôme complémentaire. Pour le trinôme, travailler avec des proches constitue indéniablement un plus. Les trois intéressés se portent une confiance mutuelle et il n’y a pas de place pour les non-dits. Les échanges sont permanents et portent sur tous les sujets. Cette transversalité permet ainsi de mettre en place de bonnes habitudes au quotidien.
Un peu plus d’une année aura été nécessaire pour mener à bien les démarches permettant d’acter la naissance de TCRF. Durant le parcours, le trio s’est rapproché de la boutique de gestion Espace et a pu se former à la gestion d’entreprise, au marketing… Parallèlement, des contacts ont été liés avec la plate-forme Artois initiative et les trois hommes ont pu obtenir un prêt d’honneur. En avril dernier, la société pouvait ouvrir ses portes à Auchel. “Nous avons trouvé un local dans cette ville. Nous disposons d’un atelier de 500 m², l’espace idéal pour travailler correctement. Nous avons commencé à communiquer, notamment en distribuant des tracts de façon ciblée”, souligne Medhy Coulombel. Les trois compères ont aussi investi dans l’outillage pour pouvoir démarrer l’activité dans de bonnes conditions.
Les services de TCRF s’adressent aux particuliers. Bien souvent, ce sont des propriétaires ou personnes en cours d’accession à la propriété. Mais TCRF s’attaque également aux appels d’offres et brigue des marchés dans un rayon de 200 km à la ronde.

Flexibilité et réactivité. Portails, garde-corps, escaliers, portes, mezzanines…, les possibilités qu’offre la ferronnerie pour embellir une construction ne manquent pas, et ce, dans divers métaux, que ce soit de l’acier, de l’aluminium… A ce propos, le conseil apporté par TCRF semble apprécié. “Lorsqu’un client nous contacte, il sait dans les grandes lignes ce qu’il souhaite. Il faut ensuite l’aiguiller sur le choix de matière. On doit aussi apporter une plus-value sur la créativité. Nous sommes une petite structure et cette qualité sert à nous démarquer de nos concurrents, souvent plus importants que nous. Mon souhait est d’être inventif, de proposer des produits qu’on ne retrouve pas ailleurs. En clair, chaque commande se veut unique. On part d’une feuille blanche, on dessine un croquis, puis on discute avec le client. On module le schéma… La méthode semble convaincre. Nous poussons aussi le plus loin possible le degré de finition et nous savons nous adapter aux contraintes”, confie David Delory.
Satisfaits des premiers mois d’activité, les trois associés veulent poursuivre la montée en puissance de TCRF et espèrent assurer sa pérennité. A terme, la volonté est de pouvoir recruter deux personnes ; la société a été configurée de façon à pouvoir s’appuyer sur une équipe de fabrication et une équipe de pose.