La Fête de l’andouillette

Une tradition à Arras

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8479 par

Gourmets, gourmands et curieux de tous âges se sont retrouvés le 26 août dans le centre-ville d’Arras pour la traditionnelle Fête de l’andouillette. Le plaisir des papilles était bien sûr à l’honneur mais pas seulement. Musique, théâtre et chant ont égayé les rues d’Arras toute la journée autour de nombreux spectacles. Cette 11e Fête de l’andouillette, manifestation populaire dans l’Arrageois et bien au-delà, a eu son succès habituel pour le dernier week-end avant la rentrée.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Naturellement, la noblesse du jour était de déguster son plat d’andouillette sur des nappes blanches et rouges.

Naturellement, la noblesse du jour était de déguster son plat d’andouillette sur des nappes blanches et rouges.

La journée a commencé avec le concours culinaire et les courses pédestres où les déguisements étaient les bienvenus.

Un concours culinaire Après le succès du concours culinaire des années précédentes, l’expérience a été renouvelée sur le thème “L’andouillette d’Arras dans tous ses états”. Ouvert à tous, professionnels ou amateurs, chaque participant avait sa chance avec la seule contrainte de proposer au jury un plat à base d’andouillette d’Arras. L’association Les Amis de l’andouillette d’Arras, fondée par les bouchers-charcutiers de la ville, initiatrice et organisatrice de ce concours, a tenu ses délibérations et tests gustatifs toute la matinée place de la Vacquerie. Une quinzaine de plats ont été présentés à l’appréciation d’un jury d’experts ès andouillette organisés en quatre équipes. Les vainqueurs du concours sont Serge Choquet (andouillettes gourmandes) pour les amateurs, Jean-Marie Voisin (andouillette en croûte d’herbes) pour les professionnels, et Jean Radke (la Cave des saveurs) pour les restaurateurs.

Le marché du terroir. La place des Héros était transformée en marché du terroir et en énorme espace d’animations de toutes sortes. Devenu incontournable, le marché a offert aux nombreux visiteurs les saveurs du patrimoine gastronomique local et régional. Cette année encore, les couleurs, senteurs et saveurs ont parfumé les rues d’Arras grâce à une dizaine d’exposants venus partager leur savoir-faire avec le public. On pouvait également y retrouver les confréries présentant leurs produits ou déambulant entre les stands.

Une animation non-stop toute la journée. Au-delà du concours culinaire, des courses pédestres d’Arras (1 500 athlètes sur 5 et 10 km), du marché du terroir et des ateliers gustatifs, les associations et les compagnies ont animé la ville toute la journée. Les nombreux spectacles déambulatoires étaient complétés par des concerts sur les différentes places devant les cafés et restaurants associés à la fête et mobilisés pour proposer un menu “spécial andouillette”. Un label 2012 de la Confrérie de l’andouillette d’Arras était d’ailleurs apposé sur les façades des établissements participant à cette opération par les boucherscharcutiers. Authenticité et qualité du produit obligent !