Avesnes-sur-Helpe : il crée son magasin de bricolage

Publié dans l'édition Nord N. 8492 par

Olivier Willame, 38 ans, de Semousies, connu localement pour ses activités dans le négoce de matériaux et le transport, a décidé d’ouvrir une surface de bricolage à Avesnes-sur-Helpe. Il est sûr de lui : «Entre la zone commerciale d’Hautmont et celle de Fourmies, il manquait quelque chose. Un magasin avait fermé il y a deux ans […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Olivier Willame (à gauche) en compagnie de Tanguy Hiernaux et de Guillaume Vainck.

Olivier Willame, 38 ans, de Semousies, connu localement pour ses activités dans le négoce de matériaux et le transport, a décidé d’ouvrir une surface de bricolage à Avesnes-sur-Helpe. Il est sûr de lui : «Entre la zone commerciale d’Hautmont et celle de Fourmies, il manquait quelque chose. Un magasin avait fermé il y a deux ans et pour moi, il y avait une attente et une clientèle de proximité. » Après avoir été salarié dans une affaire familiale, il a donc décidé d’être chef d’entreprise pour se prouver qu’il en était capable.

Son magasin, il l’a ouvert le 2 juillet, côté route de Maubeuge, sur le site de l’ancien Gamm’Vert relocalisé, lui, côté route de Sains-du-Nord. «Ça fait deux ans que j’y pense. Le départ de l’enseigne de jardinage a constitué une opportunité. L’endroit est idéal et il a été facile à réaménager.» Alors il a lancé sa SARL, Bricowillame, dont il est le gérant. Trois salariés travaillent avec lui : son épouse Elodie, Tanguy Hiernaux et Guillaume Vainck. Son entreprise dispose de 700 m2 de libre-service, 900 m2 de stockage couvert, 2 000 m2 de stockage à ciel ouvert.

Près de trois mois après l’ouverture, il est satisfait. «La clientèle se constitue à 60% de particuliers et à 40% d’entrepreneurs. L’été a été prometteur. Je suis dans mon prévisionnel côté chiffre d’affaires. Pour l’instant, mon objectif est de pérenniser l’entreprise mais j’envisage de me développer et, pourquoi pas, d’ouvrir un autre site. Mais une chose à la fois… »

Pour mettre toutes les chances de son côté, il a réuni bricolage, outillage, cour à matériaux de construction, rayon peinture avec machine à teinter… «L’idée, précise-t-il, c’est que l’on puisse trouver de quoi construire sa maison de A à Z .»