Le salon des entrepreneurs du Calaisis

Exorciser la réalité pour repartir du bon pied ?

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8493 par

Le premier salon des entrepreneurs s’est tenu les 15 et 16 octobre derniers au forum Gambetta de Calais. « Entrepreneurs expo » a rassemblé plusieurs dizaines d’exposants et un millier de participants professionnels. Riche en événements, il a donné aux acteurs du territoire l’occasion de se retrouver pour parler d’une même voix : en positivant.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

CAPresse

"Signature de la convention de partenariat entre la CCI Cote d'Opale et SNCF Développement".

Entrepreneurs expo, organisé par l’agence de communication Coteo, a montré des acteurs du Calaisis  confiants malgré ces temps de sinistrose. Pendant deux jours, 61 entreprises ont exposé leurs savoir-faire dans des secteurs d’activité très variés (industrie, équipement, informatique, énergie, travaux publics…) Deux jours rythmés aussi par des conférences thématiques sur l’entreprise, ponctuées par la visite des partenaires locaux. Un petit millier de visiteurs −uniquement professionnels − ont parcouru les allées du salon et pu y rencontrer des associations de soutien à la création et à la reprise ainsi que leurs homologues lors des petits déjeuners, tables rondes thématiques, plénière du CJD. Tous étaient là pour assister à la signature d’une convention entre SNCF développement et la CCI Côte d’Opale. La première avait signé une convention quelques jours plus tôt avec l’agence Calais promotion (cf.  page 6).

Dojoboost en coaching pour les entreprisesDojoboost, l‘un des partenaires avec qui Calais Promotion traite en Ile-de-France, avait fait aussi le déplacement. En effet, son dirigeant, John Lewis, est en discussion pour implanter sa société dans la pépinière d’entreprises de la zone Marcel-Doret. L’enjeu est de faire croître un environnement numérique entrepreneurial dans le Calaisis. Dojoboost est une entreprise de capital-risque qui prend des participations dans des start-up. Elle a ainsi financé U Books, une entreprise qui développe une bibliothèque numérique avec 30 éditeurs partenaires. « Nous avons réussi à créer 200 emplois avec des start-up à Paris. Notre modèle est d’acheter 5% du capital des entreprises qui nous accompagnons à travers de la formation gratuite pendant six mois. » Aidée par Dojoboost, Hélène Merillon témoigne : « John est sans pitié mais au moins c’est concret. Trois choses sont importantes : les produits, les ventes, les fonds. En quelques mois, nous avons développé 25 000 utilisateurs web. » « Il faut fixer sur notre territoire les jeunes de notre université et créer de l’emploi« , a déclaré quant à lui Jean-Marc Puissesseau. Après quelques initiatives municipales (Virtual Calais, bornes interactives), Calais confirme son intérêt pour l’économie numérique. Et John Lewis vient apporter un vent de modernité au territoire.

 

Encadré:

Le déjeuner-débat du cercle Côte d’Opale synergie

 

L’événement se voulait marquant : le déjeuner-débat de Côte d’Opale synergie a réuni 80 personnes venues écouter les directeurs des agences de développement économique des quatre territoires : Christian Fraud, directeur de Dunkerque promotion, Jean-Yves Lhomme, directeur de Calais promotion, Sophie Balistaire, directrice de Saint-Omer développement, et Olivier Delbecq, qui dirige Boulogne développement. Les quatre structures se sont regroupées il y a deux ans dans un GIE chargé de mutualiser les moyens afin de rendre attractifs les territoires littoraux. Pas de concurrence, que de la complémentarité… L’essentiel réside aussi dans des déplacements faits en commun lors de salons internationaux. « Nous avons mis en place un base de données ouverte aux salariés des quatre structures afin que le suivi de nos prospects soient bien faits. C’est du concret« , indique par ailleurs Christian Fraud.