« Le Club e6 et ma PME, des valeurs communes ! »

Publié dans l'édition Nord N. 8492 par

Le Club e6 a pour objectif de rompre la solitude du chef d’entreprise par le partage d’expériences et de compétences, favorisant par l’échange la progression de l’homme, chef d’entreprise, et ce, dans le respect de six valeurs : écoute, échange, entraide, épanouissement, équilibre et efficacité. Ce mois-ci, nous rencontrons Christophe Marteau, de PatriNord conseil, gestion de patrimoine et d’actifs financiers, basé à Lille et rayonnant prioritairement sur la région.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Christophe Marteau particulièrement satisfait du Club e6.

La Gazette. Comment avez-vous connu le club e6 ?

Christophe Marteau. Lorsque j’ai créé mon entreprise en 2010, j’ai très vite rencontré des membres du Club e6 qui m’en ont dit du bien et c’est très naturellement que je m’en suis rapproché après avoir été parrainé par Jérôme Klein et j’ai intégré le groupe Kan2Baz. Tout cela s’est fait assez vite.

Que cherchiez-vous en fait dans un club ?

Pas vraiment un remède à l’isolement : je n’ai pas eu le temps de le ressentir puisque je venais juste de créer ma PME. En point de mire, le besoin de partager  et de m’aérer l’esprit après 15 ans de banque. Et aussi l’échange. Des sensations nouvelles dans  un relationnel nouveau et surtout libéré dans la parole. Avec beaucoup de convivialité mais pas au détriment de la compétence professionnelle, des chefs d’entreprise simples. Et j’ai trouvé tout cela avec une rapidité et une fluidité surprenantes. J’avais aussi besoin de structurer les choses dans mon activité et ma vie d’entrepreneur, et de confiance.

Comment s’est passée votre intégration au groupe ?

De la même manière, idéalement, au point qu’après un an et deux mois, on m’a demandé d’en assurer la vice-présidence. J’ai eu la chance que mon groupe ne possède pas d’entrepreneur concurrent, ce qui garantit une grande confidentialité, importante pour moi. Je n’ai manqué aucune réunion, je pense d’ailleurs que le premier devoir au Club e6 c’est d’être assidu. Les thèmes abordés font l’objet d’une programmation qui me convient très bien, une sorte de feuille de route  pour 2012 et 2013, je suis très organisé par tempérament. Les échanges sont sincères, les membres ne sont pas mes clients et c’est très bien, il n’y a pas d’arrière-pensées professionnelles. Enfin le panel des thèmes est varié, complet, ce qui rend les apports croisés très intéressants.

Comment vous êtes-vous comporté dans votre groupe au fil du temps ?

D’abord comme un observateur et puis je suis devenu plus interventionniste puisque j’ai constaté la grande simplicité des membres. Cet encouragement à m’exprimer a été facilité par le tour de table sur la situation de chacun. Cela allait dans le sens que je souhaitais : pas  un club d’états d’âme mais un club pratique qui permette des  propositions, mais de part et d’autre. Je me suis d’autant plus glissé dans le costume que le Club e6 met en exergue de ses professions de foi quasiment les mêmes que PatriNord conseil. Pour l’instant, je n’ai pas de feed-back mais j’ai donné pas mal d’informations aux membres. Et comme je ne suis là que depuis peu de temps, je ne peux pas savoir si le Club e6 me sera directement utile dans la vie professionnelle. Ce n’est d’ailleurs pas ce que j’y recherche en priorité.

Quelques idées pour l’avenir ?

Oui, avec la modestie de celui qui vient d’arriver… Sur le site internet du Club e6 nous sommes « notés » sur nos interventions. Je pense que cela devrait monter en puissance, ainsi que les réunions intergroupes pour augmenter les synergies . Mais le Club e6 fonctionne bien, je ne ressens aujourd’hui aucun négatif. Je songe donc patronner quelqu’un prochainement ! L’assiduité y est régulière, c’est un bon baromètre, et j’ai eu la chance de participer à un séminaire entre présidents et vice-présidents sur les questions des finances, c’était vraiment de bons échanges.

 

encadré

Le groupe Kan2Baz

 

Président : Ludovic Plouvier (Ulys)

Vice-président : Christophe Marteau (PatriNord conseil)

Pierre-Henri Breams (PH ingenierie)

Jean-Jacques De Bortoli (Sogema engineering)

Jérôme Deleplanque (Perspectives)

Stéphane Duclos (Subdeco)

Hervé Evrard (MGC)

Olivier Hennevin (Studio Edipole)

Bruno Herman (Ruyant)

Ahmed Mezine (Nocéa propreté services)

Grégory Petit (Margay trading)

Marc Théry (Nord copie)

Michel Verlinde

Olivier Dovergne (Solidd)