Ernst & Young honore des dirigeants d’entreprise

L’Entrepreneur de l’année Nord de France envisage d’investir à Lille

Publié dans l'édition Nord N. 8490 par

Jean-Louis Louvel, patron de PGS, leader de la fabrication et du reconditionnement de palettes en bois à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), a été le grand lauréat du prix de l’Entrepreneur de l’année 2012 du cabinet Ernst & Young. Parmi les lauréats de cette 20e édition, célébrés le 4 octobre au vélodrome couvert de Roubaix, trois dirigeants du Nord-Pas-de-Calais.

 

D.R.

Jean-Louis Louvel, dirigeant du groupe PGS, Entrepreneur de l’année 2012 au nord de Paris.

Il dit que ce n’est pas l’argent qui le motive mais “la soif d’entreprendre, l’envie de construire et de bâtir”. Jean-Louis Louvel bâtit depuis 1993. Son oeuvre : le groupe PGS (Palettes gestion services). Une entreprise qui a totalisé l’an dernier 140 millions d’euros en fabriquant, en reconditionnant et en vendant des palettes en bois.
C’est son parcours d’autodidacte qui s’est révélé décisif dans la décision du jury d’attribuer à Jean-Louis Louvel le prix de l’Entrepreneur de l’année 2012 du cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young pour la zone Nord de France (voir encadré). Le dirigeant du groupe PGS, distingué parmi les 31 candidats de cette 20e édition, n’hésite pas à faire savoir qu’il n’a pas eu le bac. Il y a 15 ans, lorsque Jean-Louis Louvel et deux associés ont démarré ce métier, ils partaient quasiment de rien. “Nous avions eu des difficultés pour réunir les 50 000 F de l’époque pour créer la petite SARL.” Depuis Saint-Etiennedu- Rouvray (Seine-Maritime), le groupe PGS s’est hissé au rang de leader français des palettes en bois. L’entreprise en a produit 15,5 millions l’an dernier. L’ambitieux groupe comprend 9 sites de fabrication, 28 sites de reconditionnement et emploie un peu plus de 700 salariés. “Des collaborateurs, aime à corriger Jean-Louis Louvel. En 2013, nous visons 200 millions d’euros de CA pour 1 000 collaborateurs. Ma plus grande fierté ce sont les emplois que nous créons.
Le groupe PGS veut étendre son maillage du territoire français au Nord-Pas-de-Calais. Peu après la cérémonie de remise du prix, le 4 octobre dernier, au vélodrome de Roubaix, Jean-Louis Louvel confie que son groupe “travaille sur un projet d’un site de reconditionnement de palettes en bois” sur la métropole lilloise. “Nous sommes actuellement dans une démarche de recherche foncière”, affirme le successeur d’André Pecqueur, PDG de la Brasserie de Saint-Omer, lauréat 2011. L’an dernier, le groupe PGS “a pris pied” en Belgique en entrant à hauteur de 19% dans le capital de De Backer, un concurrent installé à Poperinge.

D.R.

Les dirigeants d’entreprise distingués par Ernst & Young…

Trois lauréats du cru 2012 du prix de l’Entrepreneur d’Ernst & Young sont du Nord-Pas-de-Calais. Damien Debosque, patron d’API restauration (Mons-en-Baroeul) reçoit le prix de l’Innovation. Hervé Knecht, à la tête d’AlterEos (Tourcoing), remporte le prix de l’Engagement sociétal tandis que le Prix spécial du jury échoit à Jean-Pierre Tacquet, fondateur et patron de Tacquet industries à Carvin.

La surprise. Décerner le prix de l’innovation non pas à un acteur des hautes technologies mais à un professionnel d’un “métier traditionnel”, celui de la restauration, a été une surprise générale. “Nous oeuvrons, il est vrai, dans un secteur dit ‘économie archaïque’ mais nous sommes sensibles à l’air du temps”, affirme Damien Debosque. API restauration, qui sert 420 000 repas par jour à travers toute la France, s’est distinguée pour CreAPI. Un concept autour duquel “toute une équipe se dévoue” et qui se décline dans la production, la gestion et la formation RH, etc. “C’est innover dans les conceptions culinaires, dans les techniques de cuisson, c’est répondre aux exigences du client, que ce soit une crèche, une cantine scolaire, une maison médicale”, indique le patron d’API restauration. Le n°4 français de la restauration collective (350 millions de CA et 4 000 salariés) revendique la singularité de “seul grand groupe de province” sur son secteur d’activité et réaffirme son choix du “local”, défendant le terroir et une “culture alimentaire régionale”. “Chez nous, les menus ne sont pas centralisés mais décentralisés. Quand nous sommes dans le Nord nous privilégions des produits locaux du Nord ; quand nous sommes en Alsace, les produits alsaciens, etc. Nous privilégions les produits issus des circuits courts.” Relativement à l’Alsace, API restauration y a racheté en septembre le groupe mulhousien Maranta.

Intelligence des compétences et intelligence des fragilités”. Par le prix de l’Engagement sociétal, le jury affirmait vouloir distinguer un acteur qui “diffuse une culture d’entreprise différente”. Hervé Knecht réinsère des personnes en situation de handicap à travers l’activité de numérisation et gestion électronique de documents. D’ailleurs, le terme “handicap” ne fait pas partie du vocabulaire du dirigeant d’AlterEos qui préfère “personnes fragiles”. “Nous avons tous nos fragilités. La petite différence c’est que moi je sais où se trouve la fragilité de mes salariés, affirme Hervé Knecht. La performance c’est savoir marier l’intelligence des compétences et l’intelligence des fragilités.” Le groupe AlterEos (maison mère de Flandre ateliers), qui réalise aujourd’hui 2 millions de CA et emploie 500 salariés, “a failli fermer il y a cinq ans”. La tertiarisation d’une activité industrielle à l’origine a contribué à sortir le groupe des tourments.
Quant au Prix spécial du jury, le choix a été fait cette année de l’attribuer à un industriel. Jean- Pierre Tacquet, l’heureux élu, a créé en 2004 Tacquet industries, spécialiste de l’usinage sur site. C’est à cette “pépite industrielle” de Carvin qu’Arcelor Mittal a récemment fait appel quand il s’est agi d’une prestation sur un de ses sites en Roumanie. Parmi les lauréats de cette année, une dirigeante, Catherine Poncin, qui développe un site de vente de matériel de jardinage localisé dans la Marne. Mais la course pour le Prix de l’entrepreneur n’est pas finie pour Jean-Louis Louvel. Le lauréat Nord de France défendra, le 24 octobre, les couleurs de cette zone géographique couvrant sept départements à la cérémonie nationale au palais Garnier à Paris.