Restaurant La Table de Fred à Rombies-et-Marchipont

Pari gagné pour La Table de Fred !

Publié dans l'édition Nord N. 8494 par

Le commerce de proximité se raréfiant sur les territoires ruraux et pour éviter que ces communes ne deviennent des cités-dortoirs, Valenciennes Métropole, la chambre de commerce et d’industrie Grand-Hainaut et la chambre de métiers et de l’artisanat de région Nord-Pas-de-Calais ont signé une convention partenariale. Celle-ci prévoit un dispositif d’aide concernant l’ensemble des commerces de détail et services aux particuliers de façon à n’exclure aucun projet qui pourrait être structurant et dynamisant pour la commune. Ainsi, depuis 2008, Valenciennes Métropole a investi près de 600 000 € pour aider plus d’une cinquantaine de commerces. Reprises ou créations, restaurants, supérettes, salons de coiffure, fleuristes, boulangeries animent aujourd’hui ces communes et ont permis la création de plus de 100 emplois, à l’instar de La Table de Fred et du Panier rombinois à Rombies-et-Marchipont.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Ces deux commerces de proximité ont été inaugurés en présence de Valérie Létard, sénatrice du Nord et présidente de Valenciennes Métropole, et de Guy Huart, maire.

Nous avions rencontré Frédéric Poix et son épouse Valérie, en avril 2009. Ils étaient en passe d’ouvrir un café-restaurant dans le village de Rombies-et-Marchipont. Plus de trois ans se sont écoulés, le bilan est plus que positif ! Le restaurant s’est agrandi et de nouveaux emplois seront créés. Tout a commencé par l’appel à candidatures de Guy Huart, le maire, pour créer deux commerces dans l’ancienne école du village afin de redynamiser le commerce local. Deux couples − l’un pour un restaurant, l’autre pour une supérette − s’étaient lancés dans l’aventure. Avec l’aide de la municipalité qui avait financé les travaux, de Valenciennes Métropole pour le Fisac (Fonds d’intervention aux services à l’artisanat et au commerce), du Conseil général et du Feder, Frédéric et Valérie ont pu réaliser leur rêve : avoir une affaire à eux. Dès 2008, Valenciennes Métropole a apporté une aide financière au restaurant de 20 000 € en plus de l’apport personnel des restaurateurs de 70 000 €. En 2009, la commune de Rombies-et-Marchipont a entamé des travaux de transformation de cette ancienne école en surface commerciale comprenant une supérette et un restaurant. Valenciennes Métropole a apporté une aide financière de 50 000 €.

Extension du restaurantEn 2012, le restaurateur est passé de 36 à 56 couverts grâce à une extension de son restaurant par la commune. En effet, le restaurant devait refuser chaque jour des clients faute de place. Le coût de cette opération s’élève à 88 000 €, financé à 50% par Valenciennes Métropole, soit 44 483 €. La communauté d’agglomération a aussi contribué à hauteur de 20% pour l’achat de mobilier, soit 1 123 €. Et si c’était à refaire ? «Nous le referions deux fois !, annonce, dans un large sourire, le chef. C’est au-delà de nos espérances. Nous refusions souvent des clients, il faut réserver parfois longtemps à l’avance. Nous avons un service traiteur qui fonctionne bien aussi. Avec les 40m² supplémentaires, nous allons presque doubler la capacité du restaurant !» Autre projet pour le couple : une salle de réception et, pourquoi pas, un gîte avec table d’hôtes. «Nous nous voyons bien recevoir chez nous, nous aimons être proches de nos clients…» D’ailleurs la devise du chef est «on mange à La Table de Fred comme à la maison !». Affaire à suivre !

Quant à la supérette, «Le Panier rombinois», elle est à nouveau opérationnelle depuis le 1er septembre grâce à la reprise par Mélanie Masson et Cécilia Sopiela et proposera même du pain frais tous les matins ! Valenciennes Métropole a aidé financièrement ce projet à hauteur de 20%, soit 3 858 €.