Culture et patrimoine maritimes

Une grande fête à l’été 2013 sur les quais de Boulogne-sur-Mer

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8493 par

Créée en 1986, la Fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes s’est réunie le samedi 13 octobre au Centre national de la Mer Nausicaa pour faire le point sur ses actions de recherche, de conservation, de restauration et d’animation en faveur du patrimoine maritime. De Dunkerque à la baie de Somme, elle rassemble […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.Créée en 1986, la Fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes s’est réunie le samedi 13 octobre au Centre national de la Mer Nausicaa pour faire le point sur ses actions de recherche, de conservation, de restauration et d’animation en faveur du patrimoine maritime. De Dunkerque à la baie de Somme, elle rassemble aujourd’hui 45 associations, 7 musées, et quelque cent adhérents individuels, et emploie un équipage professionnel de 7 salariés animé par Marcel Charpentier. Représentant le littoral Côte d’Opale aux grandes fêtes maritimes européennes, et accompagnant ses acteurs dans l’organisation de fêtes maritimes (Dunkerque, Gravelines, Calais, Wissant, Boulogne, Etaples…) et l’accueil d’escales de grands voiliers traditionnels, la FRCPM mène également une activité de chantier naval avec son Centre technique du patrimoine maritime (à Calais) qui a redonné une nouvelle vie à l’ancien bateau de pêche Saint-James, au navire du lycée maritime du Portel Pajo, au cotre Co-Pinard ou aux dundees Etoile de Mer et Lorette, le plus ancien voilier navigant du Nord-Pas-de-Calais (1907).

En 2013, outre une « Escale à Dunkerque » (du 30 mai au 2 juin), la « Côte d’Opale fêtera la mer à Boulogne », pour la sixième fois, du 11 au 14 juillet. Au nom de la municipalité de Boulogne organisatrice, le conseiller général Claude Allan a annoncé que « la Fête investira non seulement le quai Gambetta mais aussi l’éperon et la gare maritime pour y montrer le savoir-faire de Capécure » : appel est d’ores et déjà lancé aux entreprises du premier port de pêche de France et du premier centre européen de transformation et de valorisation des produits de la mer.