10e Palmarès des Rubans du développement durable

Valenciennes labellisée « Rubans du développement durable »

Publié dans l'édition Nord N. 8494 par

Depuis dix ans, les « Rubans du développement durable » promeuvent une culture exigeante du développement durable et distinguent annuellement des collectivités locales qui conduisent des politiques globales, efficaces et innovantes en la matière. Cette année, huit collectivités ont obtenu ce label d’excellence, dont Valenciennes, et onze collectivités ont été renouvelées. Le label est décerné aux collectivités territoriales pour une durée de deux ans et sera remis officiellement le 4 décembre, dans les salons de la présidence du Sénat.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

A Valenciennes, l'Agenda 21 rime avec solidarité et le vivre-ensemble.

Présidé par Dominique Bourg, philosophe et professeur à l’université de Lausanne, le jury 2012 s’est intéressé à l’ancrage territorial des politiques de développement durable. Il a ainsi identifié les collectivités qui animent de manière dynamique leur projet territorial de développement durable, en mobilisant les citoyens et les acteurs socio-économiques et en développant des idées et des actions innovantes. La ville de Valenciennes a été distinguée par le jury pour l’intégration forte et ancienne du développement durable dans l’action municipale impulsée en 1995, et qui a réussi à améliorer l’attractivité, l’emploi et le cadre de vie du territoire valenciennois. Aujourd’hui encore, de nombreuses actions démontrent l’envie d’agir avec tous et au service de tous : les réseaux d’acteurs, les projets innovants, l’organisation de rencontres entre la Ville et les habitants, les entreprises, les associations. Pour Bernard Brouillet, adjoint délégué au développement durable, l’obtention du label «Rubans du développement durable» récompense «la ville de Valenciennes, engagée de très longue date. Sans l’Agenda 21, nous ne serions pas allés aussi loin et aussi fort ! Beaucoup a déjà été fait, beaucoup se fait et beaucoup reste à faire. Si Valenciennes est reconnue comme une ville innovante en matière de développement durable, elle est consciente que pour maintenir cette longueur d’avance, elle ne doit pas relâcher ses efforts et se reposer sur ses acquis. Ce Ruban récompense donc notre réelle volonté de persévérer dans notre démarche d’amélioration continue».

 

Innovation et excellence. A Valenciennes, l’Agenda 21 rime avec solidarité et le vivre-ensemble. «Nous encourageons la participation des habitants, qui en sont le vecteur, par exemple via des réunions publiques sur les projets d’aménagement de la ville. Notre action sur l’insertion est bien sûr très importante, avec des ateliers microcrédit − 18 prêts ont été octroyés pour des actions de mobilité et accès au logement en 2010 −, des ateliers sur la bonne gestion du logement pour les habitants des quartiers Anru, l’organisation de 20 tables d’hôtes par an par les centres sociaux et l’association Les Jardins du cœur ou encore la réalisation d’un annuaire de commerces accessibles, élaboré avec le collectif ‘Handicap accès pour tous’ et décliné en braille», a-t-il ajouté.

Les investissements de la ville de Valenciennes sont très importants en matière d’énergies renouvelables. La récupération d’énergie thermique des réseaux d’assainissement pour chauffer l’hôtel de ville a déjà permis d’économiser 200 tonnes de CO2 et 50 000€ pour l’hiver 2011-2012. Une étude de mix énergétique est en cours pour proposer des énergies alternatives dans les 17 quartiers. Et 2013 verra la mise en place de sondes géothermiques via le comblement des carrières souterraines. «Nous entrons dans la phase opérationnelle de construction de l’îlot Folien, un quartier durable d’habitat et d’activités avec un objectif de zéro émission GES, et d’une station d’épuration à énergie positive qui aura pour objectif zéro nuisance et zéro émission de GES en 2016», a conclu l’adjoint.

 

ENCADRE

Le palmarès des «Rubans du développement durable» en questions

− Qu’est-ce que palmarès des «Rubans du développement durable» ?

Le palmarès 2012 est marqué par les capacités des collectivités locales à mobiliser les acteurs socio-économiques et les citoyens, grâce au dialogue, aux partenariats et à l’action collective, et ce, quelle que soit leur taille, du village au département.

Les trois villes récompensées (La Roche-sur-Yon, Valenciennes, Villefranche-sur-Saône) ont développé des investissements lourds en matière d’urbanisme et de bâti, mais également démontré leur capacité à approfondir la démocratie de proximité et à mobiliser les écoles et commerçants pour l’amélioration du cadre de vie dans les quartiers. Les démarches engagées se concrétisent dans des actions de qualité et innovantes.

 

− Quelles sont les spécificités de l’opération ?

Un jury composé de 22 personnalités reconnues pour leur expertise, représentants d’associations de collectivités locales et d’institutions investies dans l’environnement).

Une grille de critères publiée et actualisée chaque année, qui fait des Rubans un label d’excellence pour le secteur local. Elle porte sur l’organisation interne de la démarche, son ancrage territorial et les actions innovantes dans tous les champs du développement durable.

Une candidature qui implique étroitement les élus et les services en combinant la réalisation d’un dossier écrit par le responsable opérationnel de démarche et un entretien téléphonique réalisé par le Comité 21 avec l’élu porteur.

Un label attribué pour une durée de deux ans. La collectivité locale présente alors ses réalisations nouvelles au jury des Rubans, qui les évalue au regard d’une grille de critères toujours plus exigeante.

Un label visible sur un panneau d’entrée du territoire, offert aux collectivités lauréates, et sur les outils de communication de la collectivité.

 

− Qui soutient cette opération ?

Reconnu comme une référence par les collectivités, le concours des « Rubans du développement durable » est animé par l’Association des maires de France, l’Association des maires des grandes villes de France et le Comité 21 (Comité français pour le développement durable). Y participent des acteurs nationaux représentatifs du secteur local, mais aussi des médias et des organismes spécialisés dans les différents enjeux du développement durable sur les territoires. SNCF, la Caisse des dépôts, GDF Suez et Eiffage soutiennent l’opération.

 

Pour plus de renseignements : www.rubansdudeveloppementdurable.com

Contact coordination : Elise Gaultier − gaultier@comite21.org