A Calais, la résidence universitaire prend forme

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8505 par

Si les jeunes ont l’habitude de fréquenter Calais-Nord et ses bars, les acteurs publics de la ville (mairie et OPHLM en tête) veulent les attirer, à travers un volet résidentiel, dans le quartier Saint-Pierre. Sur le boulevard Gambetta, à deux pas du théâtre, une opération délicate se déroule depuis des mois. Les travaux de rénovation […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Si les jeunes ont l’habitude de fréquenter Calais-Nord et ses bars, les acteurs publics de la ville (mairie et OPHLM en tête) veulent les attirer, à travers un volet résidentiel, dans le quartier Saint-Pierre. Sur le boulevard Gambetta, à deux pas du théâtre, une opération délicate se déroule depuis des mois. Les travaux de rénovation et de démolition de l’ancienne poste calaisienne touchent à leur fin. Derrière la remarquable façade préservée, 54 logements dont 46 studios classiques de 20 m², 6 studios avec mezzanine (28 m² en tout) et 2 autres studios avec chambre double ou bureau, soit 42 m² de surface habitable. Ces mini-appartements sont aussi adaptables aux personnes à mobilité réduite. Quatre chambres sont intégralement équipées pour recevoir ces personnes en totale autonomie. S’ils sont en voie de livraison, ces logements sont toutefois loin de satisfaire à la future réglementation thermique faisant du bâtiment basse consommation (BBC)  la norme de construction, même s’ils sont classés en très haute qualité environnementale (THQE) pour un chantier de rénovation.

 

 

CAPresse 2012

L’intérieur d’un logement dans la nouvelle résidence universitaire de Calais-Centre.