Projet européen Time au service de la filière halieutique

De bonnes idées à venir pêcher !

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8505 par

Le projet Time (Transfering Innovation for Maritime Economy) a pour objectif de susciter des coopérations transfrontalières d’affaires ou de technologie, dans trois secteurs d’activité maritimes stratégiques : la sécurité et la logistique portuaire, les énergies renouvelables et l’halieutique.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Programme de coopération transfrontalière, Time permet à des professionnels voisins d'engager des projets en commun, à l'image de Willy Versluys (armateur à Ostende) et de Jean-Michel Facqueur (Coopérative maritime de Dunkerque) intéressés par "une moule des bancs de Flandre".

Mis en œuvre dans le cadre du programme européen Interreg IVa 2 Mers, Time rassemble le Nord-Pas-de-Calais, la Flandre belge et le sud-est de l’Angleterre. Il incite les petites et moyennes entreprises, en coopérant, à développer des produits et services innovants durables et à améliorer leur compétitivité. Ses différents partenaires se sont réunis à la Maison du département du Pas-de-Calais à Wimille pour une journée de rencontres et de travail sur l’innovation.

Développement de la mytiliculture en mer, pêche durable, compatibilité entre aquaculture, pêche et éolien offshore : confrontée à ces défis, la filière halieutique mène des initiatives visant à les surmonter. Ainsi l’armateur flamand Willy Versluys (Brevisco à Ostende) est venu raconter comment il essaie de développer depuis 2006 une culture de moules sur filières sur les bancs de Flandres. « Après avoir essuyé quelques plâtres, explique-t-il, j’ai aujourd’hui l’ambition de lancer une moule de pleine mer, élevée en pleine mer du Nord, au large de Dunkerque et de Nieuport, espacées d’à peine 15 kilomètres, en partenariat avec les pêcheurs devenus mytiliculteurs de la Coopérative maritime de Dunkerque. »

Des plates-formes et des réseaux. Olivier Poline, président du directoire de la nouvelle plate-forme d’innovation « Nouvelles Vagues », a détaillé le projet de création sur le port de Boulogne-sur-Mer d’une station pilote aquacole polyvalente (eau de mer, eau douce), susceptible de favoriser une aquaculture durable. Mathilde Coquelle, pour les pôles de compétitivité Aquimer et UP-tex, a exposé le projet Zeetex démarré en octobre : l’objectif est d’explorer et de faciliter les opportunités pour développer des produits textiles innovants pour les applications maritimes. La finalité est de créer une plate-forme − un cluster « mer et textiles » − où les entreprises des deux secteurs (textile et produits de la mer) et des régions ciblées (Nord-Pas-de-Calais et Flandre) pourront se rencontrer pour se développer économiquement. Florence Huron (Nausicaà) a plaidé en faveur d’une consommation responsable des produits de la mer. Le programme Mister Goodfish, porté par le Centre national de la mer et deux autres aquariums européens, a été justement créé pour recommander, saison par saison et littoral par littoral, les bonnes espèces, et valoriser les poissons à faible valeur marchande. De même, le projet Valduvis, réalisé par l’Institut de recherche pour l’agriculture et la pêche (Ilvo, à Ostende), vise, explique Kim Sys, «à rendre plus visibles, pour les ventes de poissons frais en région flamande, certains aspects de qualité comme la fraîcheur, la conservation et le traitement à bord, les techniques de pêche ou la gestion… Avec les criées de Flandre et de Nieuport, l’objectif est de développer un système d’information et de traçabilité ciblé sur la qualité et la durabilité, adapté aux pêcheries belges». Du bateau à l’étal du poissonnier !

Quatre expériences innovantes. En prologue de cette journée s’est déroulé un événement professionnel : CleanTuesday. Créée en 2008, cette association, qui soutient le développement  des technologies propres en France, a offert une vitrine à plusieurs entreprises du secteur maritime. RMR (Réalisation Mécanique Rectification, à Billy-Berclau) a dévoilé les solutions de fourniture d’énergie (pile électrique) pour les gros navires postés à quai développées par Color Line. Les Coopératives maritimes étaploises (CME) ont décrit leur concept de bateau de pêche à propulsion hybride en cours d’expérimentation à Boulogne. La société belge Automotiv’Ecology a profité de l’occasion pour vanter son dispositif optimisant la combustion des moteurs de navire par injection d’hydrogène, tandis qu’Hydropale (Veolia propreté) a présenté son mode de traitement des hydrocarbures par centrifugation à Dunkerque.

Ce ne sont que quelques exemples concrets. «Time suscite les initiatives et les coopérations transfrontalières, résume son chef de file pour le Nord-Pas-de-Calais, Joffrey Zamba. En espérant la reprise de ces actions par nos différents partenaires, que ce soient des centres de recherches technologiques ou les entreprises elles-mêmes.»

 

Time. Chef de file Nord-Pas-de-Calais : Joffrey Zamba, Aditec Pas-de-Calais-CEEI. Technoparc Futura, rue de l’Université 62400 Béthune. Tél. : 03 21 63 15 15 − jzamba@aditec.org.