Semaine de la solidarité internationale

Le lycée Robespierre d’Arras reçoit un ministre

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8509 par

La 15e édition de la Semaine de la solidarité internationale, qui se tenait cette année du 17 au 25 novembre, est un temps fort de sensibilisation, de réflexion, de créativité et de convivialité autour des questions de solidarité internationale. Elle s’est déroulée partout en France.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 A cette occasion, Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement auprès du ministre des Affaires étrangères, s’est rendu le 20 novembre au lycée Robespierre d’Arras pour y inaugurer les nombreuses animations pédagogiques programmées au sein de l’établissement tout au long de la Semaine. Comme l’a exprimé le ministre, «500 000 Français étaient mobilisés pour la Semaine de la solidarité», en complétant son propos sur un récent sondage indiquant «que 80% des Français souhaitait maintenir ou augmenter l’effort financier en faveur de la solidarité  internationale».

 

D.R.

Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement auprès du ministre des Affaires étrangères, a eu droit à une réception dynamique et de circonstance.

 Un programme agrémenté de rencontres et d’échanges. Presque sur ses terres − il est né à Arras et y a passé 18 années −, le ministre répondait à l’invitation des lycéens et des professeurs rencontrés récemment au Conseil régional. Ce déplacement lui a permis d’inaugurer la Semaine de la solidarité internationale dans un cadre idéal. En effet, le lycée Robespierre est très en pointe sur les échanges internationaux, entre autres avec différentes actions sur le Burkina Faso : partenariat avec l’association Zod-Néeré, jumelage avec l’Ecole de la deuxième chance de Sabou, etc.

Le programme de la visite s’est déroulé en plusieurs temps : un accueil musical rythmé par le djembé, instrument de percussion africain, avec danse typique, une projection présentant les différentes missions conduites au Burkina Faso, puis présentation d’une exposition de produits africains et de travaux réalisés par des artistes burkinabés. Après un déjeuner bio en salle de restauration de l’établissement, le ministre a pu échanger avec des représentants d’associations de solidarité internationale et des réseaux d’appui à la coopération décentralisée.

 Le maire d’Arras a salué la venue du ministre. Fréderic Leturque, maire d’Arras, ne pouvant pas être présent lors de la visite ministérielle, a souhaité saluer la venue de Pascal Canfin dans les termes suivants.

«Il est important que des membres du gouvernement se déplacent dans les territoires afin de saluer les projets qui le méritent. Je connais la motivation des équipes pédagogiques et des élèves du lycée Robespierre et je les félicite des actions qu’ils mènent. J’ai d’ailleurs eu plaisir à accueillir avec Denise Bocquillet, 1ère adjointe, la délégation burkinabaise à l’hôtel de ville. » Et de poursuivre : «C’est toujours un honneur pour une ville de voir passer un ministre. Retenu par d’autres engagements, je serai représenté par Evelyne Beaumont, adjointe à l’éducation, et Alexandre Malfait, adjoint à la jeunesse. Ils connaissent parfaitement ces questions et suivent de longue date les initiatives des jeunes de Robespierre comme celles de tous les jeunes de la ville. L’équipe municipale, qui fait de l’éducation et de l’épanouissement des jeunes Arrageois une de ses priorités, tient à féliciter les lycéens de Robespierre investis dans la Semaine de la solidarité internationale. Il est essentiel pour les jeunes lycéens de participer à ces actions. A l’heure où la crise économique envahit l’espace médiatique, cet engagement permet aux jeunes de s’épanouir et de relativiser les difficultés que notre pays et l’Europe traversent. La venue du ministre est une reconnaissance pour les lycéens et je remercie Pascal Canfin de faire ce déplacement. Il sait qu’il est le bienvenu à Arras, ville qu’il connaît bien.»

D.R.

Lors de la visite de l’exposition, les élus ainsi que les personnalités étaient très intéressés par les travaux artisanaux. De gauche à droite : Catherine Génisson, sénatrice du Pas-de-Calais, Françoise Rossignol, vice-présidente du Conseil général, Denis Robin (à l’arrière), préfet du Pas-de-Calais, et Pascal Canfin.