Crédit agricole Nord de France

Mécène Bâtisseur exceptionnel du Louvre-Lens

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8509 par

L’entreprise a choisi d’apporter son soutien à la galerie du Temps, véritable colonne vertébrale du musée, qui réunit 205 œuvres provenant de tous les départements du Louvre. Par ce soutien, le nom du Crédit agricole, mécène Bâtisseur exceptionnel, s’associe durablement à celui du Louvre-Lens.

 

D.R.

Lors de la soirée avant-première organisée par le Crédit agricole Nord de France, les intervenants, de gauche à droite : François Macé et Bernard Pacory, respectivement directeur général et président du Crédit agricole Nord de France, Daniel Percheron, président du Conseil régional, Guy Delcourt, député-maire de Lens, et Xavier Dectot, directeur du Louvre-Lens.

 

Pourquoi avoir voulu être mécène Bâtisseur exceptionnel. C’est la question à laquelle a répondu Bernard Pacory, président du Crédit agricole Nord de France. «Parce qu’avant tout, le Louvre-Lens est un projet territorial majeur qui trouve un écho évident dans notre vocation de banque régionale, mutualiste et coopérative. Œuvrant exclusivement dans cette région et investissant uniquement sur ce territoire, nous avons vocation par nature à participer à son développement mais aussi à son rayonnement.» Et de poursuivre : «L’idée du Louvre-Lens, le choix même de cette ville et de sa fosse 9-9 bis, est partie de la conviction que la culture apporte quelque chose de particulier, de dynamique, de magique à un lieu qui connaît des conditions de reconversion difficiles.  Elle contribue pleinement au développement d’un territoire, à la décentralisation, à la démocratisation culturelle. C’est exactement la vocation d’une banque régionale mutualiste telle que la nôtre.»

 

D.R.

La galerie du Temps permet de cheminer à travers les époques et leurs chefs-d’œuvre de la Grèce classique à l’Empire perse, en passant par l’Égypte pharaonique.

 

Sur quoi porte le mécénat. Le Crédit agricole, interrogé sur la partie du musée qu’il souhaitait porter, a choisi la galerie du Temps, «concentré de beauté et d’histoire».

«Une évidence, indique Bernard Pacory. L’entreprise centenaire, banque engagée dans des projets de long terme, travaille sur la durée.»

«Montrer des trésors oubliés, valoriser le patrimoine, c’est aussi l’une de nos actions constantes, avec le travail des caisses locales et de notre fondation Pays de France. Elles restaurent, conservent ou sauvent des pépites du patrimoine régional. Fort d’Ambleteuse, abbaye de Vaucelles, collégiale Saint-Piat à Seclin, Orgues de Sercus, maison natale de saint Benoît Labre : en trois ans, plus de 30 joyaux du patrimoine historique, religieux ou militaire du Nord-Pas-de-Calais ont été soutenus par le mécénat du Crédit agricole Nord de France et de ses 70 caisses locales

En référence à un discours de François Hollande lors de l’ouverture du département des arts de l’Islam au Louvre, où il indiquait que «le Louvre, une fois installé dans l’ancien palais des rois de France, est devenu le bien inaliénable des peuples de France», Bernard Pacory conclut : «Le Louvre à Lens, maintenant posé sur un ancien carreau de mine, devient le bien inaliénable des habitants du Nord-Pas-de-Calais, pour eux et pour l’image de leur région

D.R.

Une plaque qui sera apposée sur les murs de la galerie du Temps est dévoilée par Bernard Pacory et François Macé.