Accompagnement

Nord financement : 30 ans au service des PME

Publié dans l'édition Nord N. 8506 par

Depuis 1982, Nord financement, émanation de l’IRD, travaille à faciliter le financement des entreprises régionales. Un engagement dont elle a fêté l’anniversaire le 5 décembre pour mieux sensibiliser les chefs d’entreprise à l’innovation et à l’export, deux facteurs incontournables de croissance.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Jocelyne Pidoux est la directrice générale de Nord financement depuis novembre 2008.

 

 C’est pour éviter que les entreprises régionales ne subissent de plein fouet le durcissement de l’accès au crédit dans le contexte de crise économique consécutif au second choc pétrolier, qu’en 1982 l’IRD crée sous l’impulsion de Marc Verly, son directeur général, Nord financement. Cette société anonyme coopérative à capital variable de cautionnement mutuel, dont la présidence du directoire est assurée par Thierry Dujardin et la direction générale par Jocelyne Pidoux, a pour actionnaires de référence l’IRD et le Crédit coopératif aux côtés d’organisations professionnelles et de plus de 400 entreprises régionales.

 

Mutualisation. La volonté de ses initiateurs était déjà de mixer une approche plus économique à l’approche financière plus traditionnelle des établissements financiers en s’appuyant sur les compétences des chefs d’entreprise qui participent aux comités d’agrément. L’intervention de Nord financement se concrétise par une garantie apportée à la banque qui permet de limiter les engagements des entrepreneurs sur leurs biens personnels. De l’aide à l’équipement industriel à l’origine, Nord financement a élargi sa palette d’interventions, dans les années quatre-vingt, aux projets de transmission d’entreprise et aux projets immobiliers, jusqu’à se positionner dans les années 2000 comme «ensemblier» et «facilitateur» avec, comme cœur d’activité, l’ingénierie financière.

Tout au long de ces années, Nord financement ne s’est jamais départi de sa vocation d’accompagnateur des entreprises dans la formalisation et la qualification de leurs besoins financiers,  ainsi que l’organisation du pool de financement et dans les démarches bancaires. L’apport complémentaire d’une analyse des projets − couplant approches financières et techniques − et de leur validation sécurise les banques rassurées par l’accord donné par le comité d’agrément pour une garantie qui peut aller jusque 50% du financement emprunté.

 

1 200 entreprises accompagnées. Si Nord financement s’appuie naturellement sur l’ensemble des métiers et des équipes du Groupe IRD pour mener à bien les études de dossiers, lui est aussi acquise la participation de quelque 120 chefs d’entreprise qui apportent leurs compétences et leur expertise lors des comités d’agrément.

Depuis sa création, Nord financement a accompagné plus de 1 200 entreprises pour plus de 470 M€ de financement contre-garantiset est à ce jour présent auprès de 457 entreprises. L’an dernier, les 104 dossiers contre-garantispar la société ont donné 21,6 M€ d’accords de financement par les établissements financiers partenaires, contre 28,6 M€ pour 110 dossiers en 2010, et 93 concours financiers ont été mis en place pour un montant de 18,6 M€ (106 en 2010 pour 19,7 M€). L’année 2012 est marquée quant à elle par un léger recul d’activité lié à l’incertitude économique qui a amené de nombreux chefs d’entreprise à reporter leurs programmes d’investissement. Néanmoins, près de 400 projets ont été examinés au cours de cette année, avec un rôle accru de Nord financement dans l’accompagnement du chef d’entreprise à la formalisation de ses besoins de financement.

 

Perspectives. «Si l’environnement économique reste compliqué pour les entreprises, Nord financement n’en continue pas moins à développer ses compétences d’ingénierie et de montage de dossiers en association à l’apport d’une contre-garantie», explique-t-on auprès de la société. C’est ainsi qu’après avoir étendu ses interventions à la région Lorraine en 2011, elle a engagé des études avec la CCI Normandie pour une extension de l’activité sur cette région via la création d’un fonds de garantie dédié. Au plan des produits, le lancement d’offre de garantie factor engagé avec une société régionale de courtage, la société roubaisienne Deledalle assurances, et avec un ou plusieurs opérateurs nationaux en assurance crédit et en affacturage. L’objectif est de permettre aux PME régionales de réduire le montant des retenues de garanties qui peuvent représenter jusque 20, voire 25% des encours mobilisés. Un ballon d’oxygène bienvenu !