La saga audomaroise des frères Carroll

USA/Nord-Pas-de-Calais, les grandes manœuvres économiques ?

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8509 par

Tout part de la curiosité et de l’esprit d’initiative d’Anne Vanhaecke qui, un jour, découvre que le collège des jésuites de Saint-Omer, l’actuel lycée Alexandre-Ribot, a accueilli trois étudiants célèbres, Daniel, Charles et John Carroll, les fondateurs de la nation américaine…

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 Histoire et business. Daniel, Charles et John Carroll, les fondateurs de la nation américaine, sont passionnés de liberté, notamment celle de culte. Daniel fut maire de Washington et signataire de la constitution des Etats-Unis, Charles fut le seul catholique parmi les signataires de l’Acte d’indépendance. Quant à John, premier évêque catholique américain, il fonda en 1789 la prestigieuse Georgetown University à Washington.
Avec le concours de Saint-Omer développement et de Côte d’Opale développement émerge l’idée que la région peut retirer de ces liens historiques un parti économique. Elle se rapproche de la ville de Saint-Omer, la communauté d’agglomération de Saint-Omer, du conseil général du Pas-de-Calais, du conseil régional Nord-Pas-de-Calais et de l’AmCham Nord de France (la chambre économique de l’Amérique du Nord), dont les objectifs sont de faciliter et de protéger les relations économiques transatlantiques. L’AmCham représente les intérêts des entreprises américaines établies en France et aux Etats-Unis, et elle agit au nom de ses membres français qui ont des intérêts significatifs aux USA. Pascal Mitaux-Maurouard, le président de l’AmCham Nord, a répondu à nos questions.

D.R.

Les trois frères Carroll.

 

La Gazette. Pouvez-vous nous présenter l’AmCham Nord, son action, son poids ?

Pascal Mitaux Maurouard. L’antenne France Nord a été créée en octobre 2008 sous le parrainage du dernier consul des Etats-Unis dans le Nord, Jeff Hawkins.  Notre mission est celle de l’AmCham France, mais avec un focus régional : soutenir et développer les relations commerciales entre les Etats-Unis et le Nord-Pas-de-Calais. Concrètement, nous développons le networking par les séminaires, les événements (salons…) et l’accès aux annuaires. Nous informons sur le cadre législatif et institutionnel. Nous aidons nos membres et partenaires à trouver les soutiens nécessaires à leurs actions commerciales et de développement.  L’AmCham France joue un rôle de pilier de réseau pour les associations qui promeuvent les liens transatlantiques.

Et 90 sociétés US sont présentes sur le territoire Nord-Pas-de-Calais, qui regroupent 10 000 salariés. Elles représentent le 4e investisseur étranger avec des enseignes très connues : Coca-Cola, Ball Packaging, Fedex (ndlr : Pascal Mitaux-Maurouard est directeur commercial Fedex dont le site de Lesquin a ouvert en 2007), Häagen-Dazs, Subway, Ingram Micro…

 

Quels sont les atouts du Nord-Pas-de-Calais aux yeux des entrepreneurs américains ?

Notre région a un emplacement privilégié au carrefour de l’Europe, avec de riches infrastructures logistiques qui séduisent les investisseurs américains. La qualité de vie et le tourisme1 sont aussi des arguments de poids. Ainsi, Calais promotion suit la mise en place de Spyland, le parc d’attractions à capitaux américains (500 M€).

 Et dans l’autre sens ?

Les Etats-Unis sont le 8e client et le 9e fournisseur de la région Nord-Pas-de-Calais. Le secteur automobile contribue à ces échanges. Dès 2013, Toyota Valenciennes fabriquera des véhicules pour l’Amérique du Nord : 25 000 unités annuellement pour un investissement de 8 M€. Les USA sont une terre d’accueil pour les entreprises nordistes qui y trouvent un axe de développement de leurs marchés : Arc international, Bonduelle, Roquette…
Des PME régionales franchissent aussi l’Atlantique. «Terre des Lys» (Groupe Boncolac) vient d’obtenir un premier marché américain avec une innovation d’agrogastronomie : les « cœurs de repas ». Deux organismes partenaires jouent un rôle essentiel : CCI international par ses missions économiques et son assistance technique, et Nord France invest par la promotion et la prospection sur le continent nord-américain au profit de nos entreprises.

Revenons aux Carroll, culture et business font-ils bon ménage ?

L’histoire des Carroll crée un lien fort entre notre région et les Etats-Unis. Cette histoire nous donne l’occasion d’établir un pont culturel et économique entre la Côte d’Opale, le Maryland et Washington DC. 

 L’AmCham Nord de France organise régulièrement des rencontres informelles dans des lieux culturels prestigieux tels le musée de la Piscine à Roubaix. Cette année, les élections américaines se sont déroulées lors des manifestations scellant les liens majeurs entre le Nord-Pas-de-Calais et les Pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique, les Carroll. Cette saga audomaroise vieille de 250 ans peut être source de belles retombées. Ce concert a été donné à Saint-Omer les 17 et 18 novembre et une diffusion a été faite aux Etats-Unis.

 

1. On aurait pu évoquer également le tourisme de mémoire auquel les USA, la Grande-Bretagne et les pays anglophones sont très sensibles. La recherche des ancêtres victimes des deux guerres mondiales est chevillée au cœur des Américains du Nord. Leur passion pour les Carroll participe de cette même philosophie, de ce même devoir de mémoire. Très prosaïquement, les tourments de l’Histoire du XXsiècle, tout comme la saga Carroll à Saint-Omer, influent positivement sur le secteur économique.

D.R.

Pascal Mitaux-Maurouard présente l'AmCham aux personnalités politiques et économiques.