Chantier naval

Damen Shipyards (NL) reprend Arno Dunkerque

Publié dans l'édition Nord N. 8514 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le chantier de réparation navale Arno Dunkerque est devenu la propriété de Damen Shipyards Group.

Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire de Dunkerque-Port, a expliqué son contentement : «Nous nous réjouissons qu’un accord ait pu aboutir aujourd’hui avec Damen Shipyards Group. Cette société offre un réseau à portée internationale et une expertise reconnue dans le domaine de la réparation navale, ce qui va contribuer à renforcer ces activités dans le port de Dunkerque, tout en lui donnant une couverture mondiale. C’est grâce à une collaboration continue entre les différentes parties impliquées que la reprise a pu s’opérer en conservant les emplois et en offrant des perspectives de développement des activités sur le secteur de Dunkerque et sur la région Nord-Pas-de-Calais. Nous sommes satisfaits de cette issue positive.»

René Berkvens, PDG de Damen Shipyards, a souligné l’intérêt de ce rachat pour son groupe : «Arno apporte une réelle valeur ajoutée à Damen car il s’agit d’un chantier moderne qui compte 160 personnes très qualifiées. La proximité d’un solide tissu industriel comptant de nombreux sous-traitants spécialisés constitue également un atout. Je remercie le Port de Dunkerque, les autorités locales, ainsi que les autres actionnaires pour leur collaboration dans ce dossier. Les différents partenaires ont su parfaitement coopérer et s’adapter aux intérêts mutuels pour enfin aboutir à la signature de ce jour.»

Selon Damen Shipyards, cette reprise, non seulement du chantier mais également de la totalité du personnel, à l’instar de celle de Damen Shiprepair Brest (anciennement Sobrena) il y a quelques mois, s’intègre parfaitement dans sa stratégie d’expansion en matière de réparation et de transformation. Arno Dunkerque est un investissement à long terme parfaitement imbriqué dans les autres activités du groupe.

Daniel Dembski et Willy Salamon, de Arno Dunkerque, ont déclaré : «L’acquisition de notre société par le groupe Damen est considérée comme une étape positive pour l’avenir de notre chantier et de son personnel, élargissant les perspectives du marché de la réparation navale et de la conversion de navires. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à rendre cette transition possible au niveau national et local, et en particulier l’encadrement et le personnel ainsi que les fournisseurs qui ont fourni les efforts nécessaires pour conserver le chantier pleinement opérationnel et en activité tout au long de la période difficile qui vient de s’écouler.»

Damen Shipyards Group. Créé en 1927, le groupe exploite plus de 45 chantiers navals, chantiers de réparation ainsi que des sociétés apparentées à travers le monde. Il emploie plus de 6 000 personnes dans 34 pays, a livré plus de 5 000 navires depuis 1969 et peut actuellement livrer jusqu’à 150 navires par an. S’appuyant sur son concept unique d’une conception standardisée des navires ainsi que sur ses courts délais de livraison, il est capable de garantir une qualité constante.

Il met l’accent sur la construction modulaire ainsi que sur la standardisation, ce qui lui permet de proposer de courts délais de livraison (il garde les navires en stock), un ensemble de coûts réduits, une valeur de revente élevée, une technologie éprouvée ainsi que des performances stables. Il offre une large gamme de produits : remorqueurs, bateaux de travail, navires de patrouille, navires à grande vitesse, navires de marchandises, dragueurs, navires de soutien offshore, navires spécialement conçus pour intervenir en cas de déversement d’hydrocarbures, et même des frégates et des super-yachts.

Il propose pour quasiment tous les types de navires une gamme étendue de services, parmi lesquels des services complets tout au long du cycle de vie, des financements, de la formation et des transferts de connaissance (construction navale) pour ses clients.

Outre la construction navale, le groupe offre un réseau de 12 chantiers de réparation et de transformation dans le monde entier, dont la plupart sont commodément situés le long de la côte de la mer du Nord, de Brest à Gothenburg (Suède). Il exploite plus de 25 bassins de radoub, cales d’échouage et cales sèches couvertes et offre des services de réparation sur site ou à bord. Les projets de transformation vont de la conversion de petits bateaux de pêche en yachts privés à la conversion complète ou à la reconstruction de grosses plates-formes de forage auto-élévatrices.