A l’occasion de ses 50 ans

Le CFA d’Hesdigneul-les-Boulogne inaugure son pôle bois

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8515 par

De 1962 à nos jours, le Centre de formation des apprentis d’Hesdigneul-les-Boulogne a formé plus de 18 000 apprentis dans les métiers du BTP, les a qualifiés, puis mis sur le chemin de l’insertion. Dans des locaux agrandis, il s’engage dans un plan quinquennal ambitieux.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

A l’occasion de son 50e anniversaire, l’établissement du Boulonnais, qui compte 562 apprentis en alternance (dont 20% d’internes), a inauguré son pôle bois, en présence de Daniel Percheron, président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais, de Jean-Luc Sethi, président du CCCA BTP, et de Jean-Pierre Billiet, président du BTP CFA Nord-Pas-de-Calais.

D.R.

Le nouveau bâtiment du CFA a été inauguré le 13 décembre par Jean-Luc Sethi, Jean-Pierre Billiet et Daniel Percheron (de gauche à droite).

Le site du CFA, dirigé par Pierre Serrano, a été entièrement restructuré. Un bâtiment dédié aux formations du bois a été construit, adapté aux exigences des diverses formations de la filière qui occupent en 2012 un total de 122 apprentis : CAP menuisier, CAP charpentier, CAP constructeur bois, BTS systèmes constructifs bois… Par ailleurs, une plate-forme énergétique est en cours d’installation et la salle de restauration a été agrandie. De même, une salle de sport est en cours de construction. Au total, la Région, qui prend à sa charge 80% de l’investissement, s’engage pour près de 4,2 M€.

Du sol au plafond. Concrètement, le CFA d’Hesdigneul forme tous les professionnels du bâtiment : le maçon réalise des murs, des coffrages, des enduits ou des réseaux de canalisation ; le carreleur mosaïste apprend l’habillage des parois en faïence, des agencements de cuisine ou de salle de bains ou le revêtement de sols en terre cuite ou en grès ; le plâtrier plaquiste est amené à projeter de l’enduit traditionnel sur cloison ou en plafond, isoler (thermiquement et phoniquement) ou monter des cloisons en briques, en plaques ou en carreaux de plâtre. Le peintre applicateur de revêtement met en peinture ou pose du papier peint et des moulures ; le solier moquettiste remet en état les sols et pose des revêtements sur plancher ou escalier ; le couvreur coupe et assemble des tuiles ou des ardoises, confectionne et installe des ouvrages en zinc ou en cuivre, des ossatures porteuses, des isolants ou des sous toitures. L’installateur sanitaire ou thermique fabrique et pose des canalisations et raccorde des appareils sanitaires ou de chauffage tandis que le menuisier peut être aussi bien fabricant d’ouvrages ou d’agencements, qu’installateur de meubles, de lambris ou de parquet, constructeur de maison en ossature bois ou charpentier. «Bien sensibilisés à l’écocitoyenneté, tous  nos apprentis, explique Pierre Serrano, sont formés à l’écoconstruction, aux exigences impérieuses de l’économie d’énergie et à la co-activité.» Bien sûr, ces métiers sont traditionnellement masculins, mais le bâtiment commence à s’ouvrir aux femmes. Qu’elles sachent que la pénibilité a beaucoup diminué, que les charges sont moins lourdes et que de nombreuses commandes numériques ont allégé certaines tâches manuelles.

D.R.

Le nouveau pôle accueille en 2012-2013 quelque 122 apprentis dans les formations en lien avec la filière bois.

Trois établissements dans la région. Adossé aux conventions de la région et du CCCA BTP et aux choix de ses partenaires historiques et des organisations syndicales et patronales de la profession, BTP CFA Nord-Pas-de-Calais a conçu un plan quinquennal 2012-2016 construit autour de deux axes : la qualité totale et le développement durable. Les trois CFA (Lille-Métropole, Marly et Hesdigneul) ont décliné ce plan en trois projets d’établissement mis en œuvre au 1er janvier 2013. C’est ainsi qu’ils participeront à l’effort d’adaptation du bâtiment aux nouvelles normes énergétiques inscrites au cœur du Grenelle de l’environnement.

 

Le CCCA BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics) est un organisme professionnel et paritaire, dirigé à la fois par les fédérations d’employeurs (CAPEB, FFB, FNSCOP, FNTP) et de salariés (CFDT, CFTC, CGC, CGT, CGT-FO). L’Etat est pour sa part représenté au conseil d’administration du CCCA BTP par un commissaire du gouvernement (émanant du ministère de l’Education nationale) et un contrôleur général économique et financier de l’Etat (du ministère de l’Economie et des Finances).