Une communauté urbaine d’Arras à 100 000 habitants

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8513 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Philippe Rapeneau a été réélu président d’une communauté urbaine d’Arras élargie à 39 communes.

Suite à la réforme des intercommunalités, le préfet du Pas-de-Calais a pris un arrêté le 20 septembre dernier actant le nouveau territoire de la Communauté urbaine d’Arras (CUA). Ainsi, la CUA passe de 24 à 39 communes. Sont venues la rejoindre huit communes de la communauté de communes du Sud-Arrageois (Boiry-Becquerelle, Boisleux-au-Mont, Boisleux-Saint-Marc, Boyelles, Guémappe, Hénin-sur-Cojeul, Héninel et Saint-Martin-sur-Cojeul) et les sept communes de la communauté de communes de l’Artois (Acq, Ecurie, Etrun, Marœuil, Mont-Saint-Eloi, Neuville-Saint-Vaast et Roclincourt).

 Une continuité. Aussi, 16 nouveaux délégués (dont 2 pour Marœuil à plus de 2 000 habitants) issus de ces communes rejoignent donc la CUA au 1er janvier 2013, portant le nombre de conseillers communautaires à 89. Lors de leur installation, une nouvelle élection a eu lieu pour désigner le président, les vice-présidents et les membres du bureau. Philippe Rapeneau, président sortant et seul candidat, a été reconduit à la présidence. Le nombre de vice-présidents reste inchangé, soit 21 qui ont retrouvés leurs précédents postes. La communauté urbaine d’Arras a ainsi fait le choix de la continuité.