Invest in Artois

Une marque pour mieux promouvoir le territoire de l’Artois

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8517 par

Le SIMI, salon de l’immobilier d’entreprise, s’est tenu au palais des Congrès de Paris du 5 au 7 décembre. Occasion pour les acteurs de la communauté des décideurs de l’immobilier, collectivités et organisations de promotion immobilières de se rencontrer pour présenter leurs offres et projets immobiliers. Événement de référence pour tous les acteurs de l’immobilier […]

Le SIMI, salon de l’immobilier d’entreprise, s’est tenu au palais des Congrès de Paris du 5 au 7 décembre. Occasion pour les acteurs de la communauté des décideurs de l’immobilier, collectivités et organisations de promotion immobilières de se rencontrer pour présenter leurs offres et projets immobiliers. Événement de référence pour tous les acteurs de l’immobilier d’entreprise en France avec ses 440 exposants, ce salon a reçu pendant trois jours 23 805 visiteurs.

 

D.R.

C’est sous la marque Invest in Artois que la CCI Artois, associée à cinq intercommunautés de l’Artois, représentait le territoire au salon SIMI.

Sans exhaustivité, nous y avons croisé quelques acteurs régionaux. Le Grand-Hainaut faisait la promotion de son territoire et de six grands projets. Les acteurs de la métropole lilloise avaient choisi de lancer la marque Lille’S et son volet économique « Lille’S solutions » pour promouvoir une métropole européenne attractive avec, dans un même espace, l’APIM, agence de développement économique, ainsi que ses partenaires : SORELI, SEM Ville renouvelée, Euralille SPL, Eurasanté, Haute-Borne, EuraTechnologies, A-construct (groupe de construction), Saison-Menu (cabinet d’architectes) et Stereograph (infographie 3D). Invest in Artois, marque de la promotion du territoire de l’Artois, faisait ses premiers pas dans ce salon.

Aussi, pour mieux connaître les missions et les actions de ces acteurs de la promotion du territoire, nous avons rencontré Claire Lesbleiz, directrice du pôle développement du territoire au sein de la CCI Artois, accompagnée d’Alexandre Malfait, conseiller entreprise.

 

D.R.

Claire Lesbleiz, directrice du pôle développement du territoire au sein de la CCI Artois, a présenté sa mission qui s’intègre dans un cadre régional dynamique.

La Gazette. Pourquoi votre présence au salon SIMI ?

Claire Lesbleiz. SIMI est le salon de référence français pour tous les acteurs de l’immobilier d’entreprise. Il nous a semblé naturel d’y être présents pour assurer la promotion du territoire et participer ainsi à l’action collective de la Région.

Quel premier bilan en tirez-vous ?

Les contacts et les retours que nous avons eus nous ont confortés dans l’idée qu’il fallait être présent pour être identifié comme un acteur significatif de la promotion immobilière avec des offres attractives, comme le démontre d’ailleurs la réussite de l’Artois dans ce domaine. Les nombreux échanges initiés lors du salon sont encourageants pour la suite de nos différentes actions. Pour parler chiffres, un petit déjeuner organisé avec nos cinq partenaires intercommunautés a permis de rencontrer une centaine d’acteurs de l’immobilier. Malgré une localisation du stand non optimale pour cette première expérience, nous avons eu un flux permanent de cinq à six contacts. On peut souhaiter dans les prochaines années un impact nettement plus significatif dans un espace régional.

Quelles étaient les demandes des visiteurs ?

Les demandes d’informations ont été nombreuses. L’impact de l’inauguration du Louvre-Lens le 4 décembre avec tout ce que cela entraîne comme questions, curiosité et/ou intérêt pour notre territoire, ne doit pas y être étranger. Nous avons présenté nos zones d’activité et leur localisation avec plaquette (en trois langues) et carte à l’appui. Il s’agissait de susciter de l’intérêt et de générer de l’image.

Une marque collective Invest in Artois, pourquoi ?

Les acteurs majeurs de l’immobilier d’entreprise en Artois se sont fédérés pour assurer la promotion de leurs territoires sous une marque commune, Invest in Artois. Les intercommunalités (EPCI) sont la communauté urbaine d’Arras, Artois comm/communauté d’agglomération de l’Artois,  Osartis/communauté de communes Scarpe-Sensée, la communauté d’agglomérations de Lens-Hénin et celle d’Hénin-Carvin. Néanmoins, il faut bien comprendre que chacun conserve son rôle, le développement économique et l’aménagement pour les EPCI, la promotion et le marketing du territoire pour les CCI qui peuvent également participer au pilotage des projets et en assistance maîtrise d’œuvre.

Amazon va installer une plate-forme logistique à Lauwin-Planque. Quelle est votre réflexion sur ce choix ?

Un projet de cette ampleur mobilise la Région qui, en fonction des besoins de l’investisseur, propose des zones disponibles. En fonction de son propre scoring, celui-ci sélectionne les zones éligibles et un processus de visites-échanges-négociation s’engage, les critères de choix final nous échappant bien souvent. Nous sommes des techniciens, notre rôle est de répondre le plus finement aux besoins des investisseurs en y mettant tous les moyens et réseaux à notre disposition, locaux et régionaux, parfois en allant au-devant pour emporter l’installation. Nous sommes vraiment heureux qu’Amazon ait choisi notre région, confortant ainsi notre capacité collective à accueillir de grands prestataires de la logistique. C’est ce qui est important.

 

 

Léonce-Michel Deprez, président de la commission d’aménagement de la CCI de l’Artois,  a accepté de nous faire part de son regard et sa vision d’élu consulaire sur la promotion immobilière.

 

D.R.

Léonce-Michel Deprez, président de la commission d’aménagement de la CCI de l’Artois, est un ardent défenseur de la mobilisation de tous les acteurs pour la promotion du territoire.

Le développement d’un territoire est l’affaire aujourd’hui des collectivités territoriales qui la composent. Il s’appuie sur la croissance de la démographie et des entreprises situées sur son sol. Elles disposent du foncier et équipent leur territoire pour augmenter le bien-être de ses habitants et faciliter la croissance de ses entreprises. En ces temps de disette et d’économie en berne, qui brident la croissance de leurs entreprises, il est un autre levier que les collectivités peuvent actionner pour s’enrichir et enrichir ses acteurs : la croissance externe ou la promotion de son territoire pour attirer des entreprises extérieures. Cette action est plus complexe car elle nécessite une démarche marketing et collective. En effet, on voit mal une collectivité, comme celle d’Osartis par exemple, mettre en place seule une action de promotion dans un salon international à Düsseldorf pour attirer des entreprises allemandes sur Vitry-en-Artois.

La CCI Artois a donc l’ambition et la compétence pour regrouper les collectivités territoriales de sa circonscription au sein d’une agence de promotion afin d’organiser cette promotion et la coordonner avec les trois autres territoires de la région Nord-Pas-de-Calais. Avec Pierre de Saintignon, vice-président du Conseil régional en charge des affaires économiques, et le réseau consulaire régional, nous avons en effet mené une réflexion globale pour coordonner et organiser l’action de promotion de notre région.

Avec NFX (Nord France experts), devenu NFI (North France invest), présidé par Philippe Vasseur et Luc Doublet, président délégué, nous avons défini les domaines d’intervention qui sont du ressort de NFI (donc de la Région) et ceux des territoires afin d’optimiser nos budgets et nos actions. A NFI, nous assurons la promotion de notre région dans le « grand export » − Shanghai, Amérique du Nord et du Sud, Inde, etc. −, aux quatre territoires, et chacune pour elle, la promotion de leurs zones d’activité en France et pour le « petit export » − Benelux, Royaume Uni, Allemagne…

La Côte d’Opale et la Métropole sont déjà des territoires très organisés pour leur promotion. L’APIM (métropole lilloise) devenue Lille’s solutions a déjà une longue expérience de la coopération et de la promotion avec la communauté urbaine de Lille (CUL), avec un budget partagé à 50% CCIT Grand-Lille et 50% CUL. Pour la Côte d’Opale, les différentes agences de développement de Boulogne, Calais et Dunkerque se sont regroupées dans un GIE Côte d’Opale présidé par un entrepreneur, Daniel Pecqueur. Si nous n’arrivons pas en Artois à aboutir, nous risquons fort de voir les autres territoires être plus efficaces. Des signes encourageants sont à noter puisque cinq collectivités de l’Artois ont accepté de participer à hauteur de 30 000 € par an pour mener en commun des actions de promotion du territoire au côté de la CCI de l’Artois (montant total : 173 000 €). Mais ne nous leurrons pas : pour mener une action marketing professionnelle, il faut décupler ce budget et avoir une ambition partagée pour ce territoire. Les arguments pour la promotion de l’Artois ne manquent pas, surtout après les magistraux débuts du Louvre-Lens qui nous permet d’avoir une accroche crédible à l’international. La chambre de commerce et d’industrie de l’Artois, appuyée par sa Chambre régionale, a les moyens de développer une expertise pour mener à bien ses actions de promotion.  De l’audace donc, de l’audace, mais ensemble en Artois…