Politique en faveur de l'autonomie

Appel à projets au conseil général du Pas-de-Calais

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8549 par

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’autonomie, le département du Pas-de-Calais lance sa 4e édition d’appel à projets visant à favoriser le maintien de la citoyenneté  des personnes âgées et/ou les personnes en situation de handicap de tous âges.  Une politique volontariste vis-à-vis du handicap. Ce principe de convergence, initié par le […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’autonomie, le département du Pas-de-Calais lance sa 4e édition d’appel à projets visant à favoriser le maintien de la citoyenneté  des personnes âgées et/ou les personnes en situation de handicap de tous âges.

 Une politique volontariste vis-à-vis du handicap. Ce principe de convergence, initié par le schéma départemental en faveur des personnes âgées 2008-2012 et le schéma départemental des personnes en situation de handicap enfants et adultes 2011 -2015, permet de faire naître une culture commune entre ces deux publics. Cette année, l’appel à projets se décline sur des champs fédérateurs, liés au développement d’actions sociales, solidaires et citoyennes. Les projets devront favoriser des actions collaboratives et partenariales visant à encourager des échanges de pratiques et de savoirs, permettant l’intégration des publics dans toutes les thématiques : activités sociales et économiques, vie quotidienne, culturelle, associative et sportive.

Les projets éligibles. L’opération est destinée aux organismes à but non lucratif intervenant dans le champ médico-social (association, collectivité locale, CCAS, établissement public dont l’activité se situe sur le territoire du Pas-de-Calais) souhaitant mettre en place un projet répondant au cahier des charges (formulaire à télécharger sur www.pasdecalais.fr).

La subvention du Conseil général, en phase de démarrage ou de développement de l’action, peut concerner l’achat de matériel, l’animation du projet, les actions d’évaluation, de conseil ou d’échanges, etc. Ne seront pas financés les investissements lourds liés au gros œuvre, ni le fonctionnement régulier des organismes, notamment la rémunération des personnels. Les projets ne pourront bénéficier d’une aide supérieure à 50% du budget total de l’action, et ce, pour un montant maximum de 5 000 €. Le lancement de l’appel à projets sera clôturé le 14 juin.