De l’autre côté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8552 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les Belges peinent toujours à rembourser leurs dettes

En Belgique, les gens ont du mal à joindre les deux bouts et empruntent. Seulement, ils éprouvent aussi des difficultés à rembourser leurs créanciers, selon les journaux du groupe Sud presse. En 2012, environ 330 000 Belges étaient endettés, soit 3,5% de plus que l’année d’avant. Cette situation perdure depuis le début de la crise : depuis 2008, le nombre de personnes en défaut de paiement a connu une hausse de 16%. Les sommes dues ont augmenté en parallèle.

 Nos voisins ont économisé 240 milliards d’euros

De l’autre côté de la frontière, le montant accumulé par les épargnants a encore progressé en mars dernier pour atteindre 242,3 milliards d’euros. C’est ce que montrent des chiffres récents de la Banque nationale voisine. Il s’agit d’une explosion de 2 milliards d’euros par rapport au mois précédent. En un peu plus d’un an, les épargnes dans le pays se sont accrues de 20%. Ces placements sans risque rapportent peu ou pas et se font au détriment d’une relance de l’économie.

 89 000 comptes belges exilés à l’étranger

En 2011, près de 89 000 foyers installés en Belgique disposaient d’un compte bancaire à l’étranger. Le nombre de comptes déclarés est en diminution depuis 2008 (-19 880), en particulier grâce aux échanges d’informations entre les Etats, lit-on dans les journaux de Sud presse. D’après des données disponibles de 2010, environ 51 000 contribuables ont déclaré posséder des biens en dehors de leur territoire d’origine. Ceux-ci représentent une valeur de 265 millions d’euros.

 160 voisins ont des sociétés offshore au Panama

Plus de 160 Belges détiennent des sociétés offshore illégales au Panama, affirme l’hebdomadaire Marianne. Ce nombre correspondrait à une infime part de nos voisins impliqués dans une telle entreprise. «Les personnes en quête d’un anonymat plus poussé s’abritent évidemment derrière des prête-noms», estime Marianne. Dans son enquête, le journal cite notamment plusieurs figures de l’actionnariat familial d’AB InBev et le patron d’une PME wallonne.

 10 000 jobs de plus pour l’aéroport de Bruxelles d’ici dix ans

En Belgique, Brussels Airport peut être une locomotive importante pour une nouvelle croissance, déclare son dirigeant Arnaud Feist dans Trends : 10 000 emplois supplémentaires devraient voir le jour sur les dix prochaines années. En 2011, l’aéroport belge avait déjà annoncé un plan d’investissement de 460 millions d’euros pour divers projet de développement de la structure. Actuellement, la société pourvoit 20 000 jobs directs et 40 000 postes indirects.

 +21% de faillites d’indépendants chez les Belges

Les indépendants voisins sont les premières victimes de la crise, juge l’Union des classes moyennes (UCM). Son baromètre paru dernièrement indique que le nombre de faillites a connu une hausse de 21% au premier trimestre 2013 par rapport à l’année précédente. L’UCM ajoute que la proportion des retards de paiement est en augmentation continue depuis deux ans. L’organisation fait aussi savoir que le montant cumulé des cotisations sociales en contentieux judiciaire a doublé entre 2008 et 2012.