De l’autre côté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8556 par

44 000 enfants étrangers bénéficient d’allocations belges En 2012, plus de 44 000 enfants d’un autre pays ont donné droit à des allocations délivrées par la Belgique (contre 34 000 en 2006), estime Sud Presse. La grande majorité des enfants (environ 42 000) résident dans un pays européen. Ils ont au moins un parent qui […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

44 000 enfants étrangers bénéficient d’allocations belges

En 2012, plus de 44 000 enfants d’un autre pays ont donné droit à des allocations délivrées par la Belgique (contre 34 000 en 2006), estime Sud Presse. La grande majorité des enfants (environ 42 000) résident dans un pays européen. Ils ont au moins un parent qui travaille sur le territoire belge sans y être domicilié, ce qui ouvre la voie à des indemnités, explique Tania Dekens, administratrice générale de l’Office national d’allocations familiales pour travailleurs salariés.

 

Nos voisins consacrent deux à cinq heures pour leur déclaration d’impôt

Les Belges planchent entre deux et cinq heures pour se documenter et s’acquitter de leur feuille d’imposition. Par rapport à d’autres nations en Europe, l’exercice est fastidieux car complexe : il y a 500 champs d’application à compléter ! Notre voisin se distingue aussi par son attrait pour la déclaration électronique, révèle le consultant Deloitte qui a mené une immense étude comparative. 3,4 millions de gens ont rempli leurs données fiscales via tax-on-web l’an dernier (+11% par rapport à 2011).

 

La Belgique point névralgique de fausse monnaie chinoise

La justice belge enquête sur un énorme trafic de fausses pièces de 1 et 2 euros, écrit De Tijd. Des tonnes de fausse monnaie originaire de Chine ont été retrouvées les mois précédents à l’aéroport de Bruxelles. Les inspecteurs redoutent que la Belgique soit devenue un point névralgique pour ce type de fraude en Europe. Le parquet de Bruxelles a constaté que les pièces asiatiques étaient en tout cas acceptées par les machines de la Monnaie royale.

 

Les Flamands résistent mieux à la crise que d’autres régions européennes

La Flandre a mieux tenu tête à la crise économique de 2008 que d’autres régions comparables en Europe, en particulier sur le chômage et le pouvoir d’achat de ses habitants. C’est ce qu’indique un rapport du service d’études du gouvernement flamand, basé sur des critères tels que l’économie, le marché du travail et l’innovation. Le taux d’activité des travailleurs de la province voisine reste cependant très bas : 71,8% en 2011 (le plus faible des 16 lieux examinés).

 

Le Wallon épargne pour joindre les deux bouts

Alors que le Flamand économise pour son héritage, son compatriote wallon épargne pour joindre les deux bouts, selon une enquête de Plus Magazine sortie dernièrement. L’étude précise aussi que 35% Belges entre 50 et 59 ans se préoccupent de leurs legs à partir de la cinquantaine (au lieu de 60 ou 70 ans auparavant). La crise économique n’a donc pas affecté le côté fourmi des Belges…

 

Les distributeurs Belfius prévus pour les malvoyants

De l’autre côté de la frontière, l’ensemble des distributeurs de billets de la banque Belfius seront équipés d’ici fin septembre d’un système de guidage vocal. Ce dernier permettra de venir en aide aux individus souffrant de cécité partielle ou totale, annonce l’entreprise dans un communiqué. L’appareil se déclinera dans les trois langues nationales. Le territoire belge compte 200 000 personnes non-voyantes ou malvoyantes.