Hatémis, tout d’une grande

Publié dans l'édition Nord N. 8548 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Fabrice Hubert (à gauche) et Hans Seys, l’association de compétences.

Hans Seys et Fabrice Hubert présentent leur société, Hatemis. On les sent complémentaires et fortement impliqués dans le développement de cette entreprise créée en 2005 par Hans Seys. «Je n’ai pas attendu trop longtemps après la fin de mes études car j’ai la passion d’entreprendre.»  L’accompagnement de la Chambre de métiers, de la Chambre de commerce, du Club e6 et du BNI a été fortement utile. «On ne peut rien faire sans réseau.» Ainsi, lorsqu’un de ses principaux clients subit des difficultés en 2010,  Hatemis frôle la catastrophe. «On sait bien qu’il faut multiplier les contrats pour réduire la vulnérabilité mais, à l’époque, si l’un d’entre eux qui représentait un chiffre d’affaires majeur tombait, nous tombions aussi. Ceci étant, comme toute entreprise nous restons tributaires de la bonne santé financière de nos clients.» L’épreuve aurait pu être fatale, Hans Seys en profite pour se remettre en question. Il se souvient de ce moment comme d’une dure épreuve mais reconnaît aujourd’hui le bien-fondé de cette crise.  Il rencontre alors Fabrice Hubert qui dispose de 17 années d’expérience dans les SSII où il est expert en gestion de logiciels de gestion financière, sociale et commerciale. Cet atout complète la gamme des services d’Hatemis et  les deux hommes partagent les mêmes valeurs. Associés, ils se sentent plus forts.

Dès lors,  Hatémis est propulsée à un nouveau niveau. La société devient centre agréé de formation, l’incident de croissance est gommé. L’exercice annonce des bénéfices tout en doublant la part salariale puisque sept personnes désormais partagent les valeurs de cette société qui maintient quotidiennement  un contact étroit avec tous ses clients. Rester proche et accessible, être capable de dépanner et de conseiller les TPE exigent un savoir-faire et un savoir-être certains car il faut comprendre  la dimension des enjeux. La différence de Hatémis réside dans son adéquation avec ses clients. Il existe peu de sociétés d’ingénierie informatique de sa taille : soit les concurrents affichent une dimension nationale voire internationale  et s’éloignent naturellement  du terrain, soit le service est proposé par des experts esseulés qui ne disposent pas d’une offre complète. Hatemis tient à la taille de sa société. Chaque collaborateur est fortement impliqué et les équipes font preuve d’une grande solidarité dans la conduite des projets. Mieux, des embauches sont prévues : «Nos objectifs portent entre dix et quinze collaborateurs pour faire face à nos projets.» En effet, la société gérera bientôt un nouveau service de mise à disposition d’un environnement de travail pour ses clients, quel que soit le lieu de connexion. «Il suffira  pour ces derniers d’ouvrir les postes informatiques depuis le lieu de travail, où qu’il soit. Nous nous occuperons de toute la gestion depuis nos locaux. C’est un réel progrès. Nous y travaillons depuis longtemps.» Autre challenge : l’enrichissement de nouveaux logiciels de gestion qui s’adaptent à la demande du marché. «Des outils adaptés à un prix adapté» selon ces deux gérants qui sont dans les starting-blocks.