Le projet de territoire du Ternois en bonne voie

La population est associée à la démarche d’élaboration

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8549 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Les habitants du Ternois ont travaillé sur quatre ateliers thématiques.

Les élus du Pays du Ternois travaillent à l’élaboration du projet de territoire, devant aboutir à la rédaction d’un SCOT (Schéma de cohérence territoriale). Sur ce vaste ensemble géographique, qui regroupe quatre intercommunalités (soit 104 communes) sur un bassin de vie de 38 000 habitants, les enjeux en matière d’aménagement du territoire se veulent multiples, du développement de la mobilité à l’offre en matière d’habitat, en passant par l’essor économique ou la politique environnementale. A ce jour, le syndicat mixte qui portera ce projet a été créé. Ce dernier doit gérer la procédure d’élaboration du SCOT, en lien avec l’Agence d’urbanisme de Béthune et le Pays du Ternois. 

La première phase du projet de territoire, consacrée au diagnostic, est quasiment arrivée à son terme.  S’engage désormais la partie portant sur la détermination du projet en tant que tel, celle qui fixe les grandes lignes, les grandes orientations stratégiques. Quatre grands axes se dégagent à ce jour.

Quatre pistes majeures se démarquent. Le premier porte sur le cadre de vie avec la problématique visant à  préserver le cadre, tout en mettant en valeur la spécificité rurale et en assurant la dynamique économique et résidentielle, essentielles à la vitalité du Ternois.

La 3e partie se propose d’organiser le territoire en favorisant un développement rural de qualité face aux enjeux environnementaux. Cet aspect repose aussi sur la nécessité de construire un territoire équilibré et solidaire, en phase avec les besoins des habitants.   

Enfin, le dernier pilier de cette réflexion repose sur l’idée d’affirmer et valoriser l’identité ternésienne, en lien avec les territoires voisins.

Ces pistes ne sont pour l’heure pas gravées dans le marbre et les élus à ce stade ont voulu lancer la concertation auprès des habitants. Une réunion publique a été organisée au centre interconsulaire de Saint-Pol-sur-Ternoise le 17 avril dernier. Dans une logique de démocratie participative, une quarantaine de personnes ont assisté à cette rencontre. Elles ont pu donner leur avis sur la question et apporter leur pierre à la construction de ce SCOT, en participant à des ateliers consacrés aux quatre axes forts qui ressortent à ce niveau des démarches.

Les grandes lignes de ces ateliers seront rapportées aux élus et aideront à affiner le projet politique que représente ce projet de territoire.

Ce dernier devrait être validé en juin. Il dessinera une esquisse de ce que sera le Ternois dans les 15 à 20 ans à venir.