Lancement du “Joli mois de l’Europe en Nord-Pas-de-Calais”

Publié dans l'édition Nord N. 8552 par

Durant tout le mois de mai, des sites industriels, environnementaux, d’insertion, de recherche ouvrent leurs portes au grand public pour montrer les réalisations concrètes de l’Europe dans notre région.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Voici une nouvelle initiative européenne, au coeur de notre région : “Le joli mois de l’Europe en Nord-Pas-de-Calais”. Durant tout le mois de mai 2013 sont proposés événements, expositions exceptionnelles, conférences, etc., pour montrer combien l’Europe soutient et accompagne une multitude de projets locaux. Certes, la Journée de l’Europe est fêtée tous les 9 mai. Mais à l’instar d’autres régions françaises, la préfecture de la région, le Conseil régional et les deux départements ont voulu prolonger l’événement sur un mois : c’est unique en Europe. “Entre 2007 et 2013, l’Europe a soutenu 6 700 projets régionaux à hauteur de 1,2 milliard d’euros. Cela a créé un effet de levier puisque 1,3 milliard d’euros ont été par ailleurs apportés par des structures privées ou publiques pour cofinancer ces mêmes projets. Soit un total de 2,5 milliards d’euros, ce qui dépasse le budget de la Région de 2 milliards”, explique Rudy Eelgest, vice-président chargé des finances, du contrat de projet Etat-Région, de l’Europe et de la rénovation urbaine.

Photo Anne Henry-Castelbou

Rudy Eelgest et Laurent Hottiaux lors du lancement du “Joli mois de l’Europe en Nord-Pas-de-Calais“, le 3 mai 3013, à la préfecture de région.

1,2 milliard espérés.Le programme est dense et réparti sur tout le territoire. A noter la visite de l’Institut Pasteur de Lille le 25 mai, de Focus industrie-NoOozzle à Bailleul (premier simulateur 3D en temps réel de protection incendie par déluge dédié aux risques spéciaux) le 24 mai, portes ouvertes du parc des Rives-de-l’AA à Gravelines les 25 et 26 mai, visite de chantiers d’insertion… L’équivalent des Journées du patrimoine avec une variante européenne, qui intéressera tous les curieux en matière d’innovation sociale, médicale, technologique, industrielle ! Laurent Hottiaux, secrétaire général aux affaires régionales, explique pourtant que la région est dans une période charnière : “La nouvelle enveloppe européenne sur 2014-2020 est en cours de négociation. Mais nous avons obtenu le statut de ‚Région en transition’ : nous devrions pouvoir compter sur un budget équivalent à celui de la précédente période.

La région la plus soutenue. L’autre nouveauté est la récente décision présidentielle de décentraliser la gestion des fonds européens aux régions, à hauteur de 100% pour les fonds FEDER, et 35% pour les fonds FSE. Rappelons que le Nord-Pasde- Calais est la région française qui bénéficie le plus de fonds européens. Pour Rudy Eelgest, “n’oublions pas que les racines et les ailes de notre région sont européennes. L’Union européenne n’est pas qu’une construction d’ensemble. C’est aussi la réalisation d’une multitude de projets concrets qui créent des solidarités locales”.