Association

«Le Club e6 est une belle machine !»

Publié dans l'édition Nord N. 8550 par

Le Club e6 a pour objectif de rompre la solitude du chef d’entreprise par le partage d’expériences et de compétences, favorisant par l’échange la progression de l’homme, chef d’entreprise, et ce, dans le respect de six valeurs : écoute, échange, entraide, épanouissement, équilibre et efficacité.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ce mois-ci, nous rencontrons Jean-Michel Baillon de la société L’Air & La Lumière à Guesnain,  menuiserie aluminium, appartenant au groupe Tatoo.

La Gazette. Comment avez-vous connu le Club E6 ?

Jean-Michel Baillon. Par Alain Machu de la CCI d’Armentières, qui était alors  invité par Essor MPI devenu ensuite Club e6. C’était en 2005, le groupe auquel j’appartenais, Val-de-Lys, m’a immédiatement très bien accueilli, j’y ai vite trouvé ma place, et ce, jusqu’en 2010. Le Club e6 s’est constitué et j’ai intégré un autre groupe, Tatoo, créé en 2011-2012 autour d’entrepreneurs surtout lensois.

Comment se passe un changement de groupe et pour quelles raisons advient-il ?

En ce qui me concerne, cela s’est très bien passé. Il y avait la création du Club e6 mais aussi le fait qu’avant cela, j’étais dirigeant d’une entreprise que je n’avais pas créée. Donc, ma présence dans cette structure était un peu anachronique. La création ou la reprise me trottaient dans la tête depuis longtemps, et puis ça s’est fait. J’ai monté en 2010 ma société et donc j’étais enfin légitimé dans un groupe du Club e6, même si cela a pris du temps car créer son entreprise demande beaucoup de temps et d’attention. De plus, je pense que quand on sent qu’un groupe ne peut plus vous apporter beaucoup, il faut en changer. Ce turn-over enrichit l’entrepreneur et son nouveau groupe, il donne une vision plus globale, plus panoramique aussi du Club e6. Un groupe qui reste trop refermé sur lui-même finit par s’étioler et y rester, c’est s’empêcher d’ouvrir d’autres fenêtres sur les autres. Cela ne pose pas de problèmes puisque nos valeurs sont communes à tous les groupes et au Club e6 lui-même.

Que cherchiez-vous au Club e6 ?

Essentiellement rompre la solitude de l’entrepreneur. Que voulez-vous, on subit un stress permanent dans son entreprise, on ne peut s’en ouvrir ni à son personnel ni à sa famille, donc autant en parler à ses pairs et ses collègues au sein d’une structure. Il n’y a pas eu rupture entre Essor MPI et  le Club e6 mais continuité harmonieuse. La confidentialité, la franchise, la volonté d’échanger dans les deux sens et l’apport en solutions concrètes à des problèmes humains et entrepreneuriaux, tout y est resté vivant et intact. J’ai changé ! Je suis plus mûr et maître des situations, un réseau est près de moi pour m’aider, mais je sais que je peux être utile aussi.

Quel style de membre êtes-vous ?

Je suis vice-président du groupe Tatoo, je pense être assez interventionniste. J’ai du mal à garder une parole si j’estime qu’elle peut être utile. Caustique aussi mais j’aime la parole libérée sans laquelle rien n’avance vraiment, d’autant que la totale confidentialité est garantie. Il faut parfois décoder mes propos mais ça finit toujours par s’éclaircir. Je me sens libre et j’en retire  un énorme bénéfice puisqu’il ne se passe pas une seule réunion à l’issue de laquelle je n’ai pas trouvé une solution à un problème, une piste  à emprunter.

Quelle est la place du Club e6 lui-même dans tout cela ?

Elle est essentielle ! C’est la structure mère qui permet aux groupes de vivre, qui organise des rencontres et elle seule  rassemble les partenaires extérieurs. C’est le mur porteur de la maison. Et une belle mécanique qui fonctionne, communique et continue de rassembler, c’est un instrument de rayonnement et de structuration.

Quel est votre sujet de réflexion pour 2013 ?

La motivation des salariés. Mais cela ouvre d’autres portes : on peut fluctuer vers d’autres thèmes d’échange au dernier moment à condition de ne pas avoir précédemment invité un intervenant extérieur.

 

 

Groupe Tatoo

 

Président : Christophe WAUBANT / GROUPE 2 UF

Vice-président : Jean-Michel BAILLON / L’AIR & LA LUMIERE

Sandrine AUCHART / AUCHART CONSULTING

Julien BARCZYK / JB DEVELOPPEMENT

Patrice BRASSEUR / F & R CONSEIL

Jérôme FOUCAULT / FOUCAULT SARL

Jean-Louis HERRENG / HERRENG TRAITEUR

Cédric ROLAND / CLEAN SERVICE DOUAISIS

Loïc VERRIER / VERRIER SA

 

 

(avec une photo Baillon E6  1)

 

 

D.R.

SL