Le port de Boulogne renoue avec l’accueil de croisiéristes

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8551 par

Longtemps port transatlantique et transmanche, Boulogne a renoué avec l’accueil de navires de croisière, le 6 mai, avec l’escale d’un paquebot de la compagnie Fred Olsen. Les petits plats ont été mis dans les grands afin de convaincre les organisateurs de croisières de renouveler l’expérience.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le consignataire Philippe Demonchy (à gauche) a veillé au bon déroulement de l'escale boulonnaise.

Long de 205 mètres et large de 27, le Black Watch et ses 347 hommes d’équipage ont déjà sillonné toutes les mers du globe. Le paquebot met six jours pour traverser l’Atlantique, onze pour le Pacifique. « En été ou en automne, raconte le commandant Age Danielsen, on est généralement vers les Canaries; l’été, en Scandinavie ; et l’hiver, nous effectuons un tour de monde durant trois mois et demi.« 

Une escale à pérenniser. C’est ce géant des mers qui a accosté au quai de l’Europe de Boulogne le 6 mai de 8h30 à 20h. La compagnie norvégienne a en effet inscrit Boulogne et Guernesey au cœur de sa croisière de quatre jours en Manche et mer du Nord intitulée «Guernsey & Boulogne Cruise», au départ de Southampton et à destination d’Harwich. Répartis dans 423 cabines, les 785 passagers, de quinze nationalités différentes, ont disposé de toute la journée pour découvrir, entre autres, la vieille ville de Boulogne et le centre national de la mer Nausicaà. Aux côtés du consignataire Philippe Demonchy, qui représentait l’armateur norvégien durant l’escale, la communauté d’agglomération du Boulonnais, la Ville de Boulogne, l’office de tourisme et la CCI Côte d’Opale se sont unis pour offrir le meilleur accueil possible…Le  capitaine Danielsen a promis de revenir « dès que possible« .