Assemblée générale de la caisse de Crédit maritime région Nord

Prêts aux pêcheurs en baisse, produit net bancaire en hausse

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8549 par

Le contexte de la pêche a lourdement pesé sur l’activité de la caisse régionale de Crédit maritime mutuel de la région Nord en 2012, qui a tenu son assemblée générale annuelle à Etaples sous la présidence de Pierre-Georges Dachicourt, ancien président du Comité national des pêches maritimes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

De très nombreux marins pêcheurs ont participé à l'assemblée générale de leur banque historique.

Avec 8 millions d’euros, les décaissements de nouveaux prêts – pourtant plus nombreux pour permettre à une quinzaine d’armements de rembourser le Fonds de prévention des aléas de la pêche − ont reculé de près de 20% par rapport à 2011, conduisant à une diminution de 5,6% de l’encours des crédits (37,1 M€).

Très étroitement adossée à la Banque populaire du Nord depuis cinq ans, la Caisse, qui a tenu son assemblée générale le 27 avril au centre Maréis d’Etaples, affiche des résultats mitigés. Elle a toutefois réalisé en 2012 un chiffre d’affaires (le produit net bancaire) de 1,72 M€ (+ 13,4%) et un bénéfice net de 170 000 €, en hausse de 30%, en dépit du coût du risque de crédit (multiplié par quatre en un an) lié à la dégradation de la situation des entreprises de pêche.

Une présence dans chaque port. Le président Pierre-Georges Dachicourt et le directeur général Eric Grevet se sont réjouis du partenariat entre le Crédit maritime – qui ne compte plus aucun salarié − et la BPN. «L’ensemble des clients bénéficient de toute la gamme des produits et services du groupe BPCE, rappellent-ils, tandis que l’enseigne historique des marins apporte son expertise et l’expérience des professionnels des filières pêche et cultures marines pour évaluer les projets d’investissement dans son domaine d’activité.»Sur tout le littoral (Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Haute-Normandie), le réseau comprend 17 agences, soit au moins une dans chaque port de la Manche et de la mer du Nord (Dunkerque, Gravelines, Calais, Boulogne, Etaples, Berck, Le Crotoy, Le Tréport, Dieppe et le Havre).  Ce sont celles d’Etaples, de Dieppe et de Dunkerque qui ont le plus contribué à l’activité en 2012. « Dans un environnement général incertain, pronostique Eric Grevet, l’économie pourrait repartir très graduellement à partir du second trimestre 2013.« 
Siège social : 87, rue Thiers 62200 Boulogne-sur-Mer. Tél. : 03 21 30 81 16.