Zone économique de la Marlière à Fourmies

Une ruche d’entreprises en cours de lancement

Publié dans l'édition Nord N. 8556 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Luis Capelas, directeur de la Ruche de Maubeuge (à droite), et Guillaume Vilaire, chargé de mission à Action Fourmies et animateur du PIDE. Au démarrage, ils se partageront l’animation de la nouvelle ruche de Fourmies.

De ce Pôle intercommunal de développement économique (PIDE), en construction depuis 2011 dans la zone économique de la Marlière à Fourmies, nous avons déjà parlé. Rappelons que ce projet, subventionné à 70% dans le cadre d’un pôle d’excellence rurale, va réunir sur un même site le siège de la communauté de communes Action Fourmies et environs ; une représentation des structures du territoire chargées d’accompagner, de former et/ou de financer les créateurs ou les entreprises en développement ; ainsi qu’une ruche d’entreprises, donc, qui sera plus qu’une antenne de la ruche départementale d’entreprises de Maubeuge.

Le projet de ruche est à l’origine de l’idée de créer un pôle complet dédié à l’entreprise.

Cinq dossiers bien avancés. De l’avis de Luis Capelas, le directeur de cette dernière, une telle concentration de moyens et d’outils serait d’ailleurs «unique en France». Il note aussi qu’il est rare qu’un arrondissement dispose de deux ruches. «Ce ne sera pas, insiste-t-il, une simple antenne de Maubeuge, mais une structure qui aura sa propre existence même si la direction sera commune au démarrage. Elle sera généraliste et accueillera plutôt des entreprises artisanales, des TPE et des PME. On vise les ‘entreprises de croissance’, celles qui vont créer des emplois et de la valeur ajoutée.» Il précise que des permanences se tiennent à Fourmies le lundi matin depuis novembre, et que dix porteurs de projet ont déjà été reçus. Cinq dossiers sont bien avancés et l’un d’eux devrait passer en comité d’agrément en juin.

Ces dossiers concernent la prestation de services en informatique, la sécurité et le gardiennage, le négoce dans le domaine industriel, la rénovation de bâtiments, un bureau d’études dans l’environnement.

Généraliste. Cette ruche de 900 m2, dont 700 m2 locatifs, située dans un secteur aéré, verdoyant et en développement, proposera aux entrepreneurs en création ou en développement sept ateliers (de 60 à 150 m2) et huit bureaux (de 20 à 30 m2). Les «protégés» bénéficieront d’un accompagnement, d’un suivi et de services communs, ainsi que de la proximité immédiate des autres partenaires de l’entreprise.

Le fonctionnement sera le même qu’ailleurs avec, cette année 2013, les mêmes nouveautés : les locataires hébergés pourront rester quatre ans de plus et la ruche pourra accueillir des entreprises en développement de moins de cinq ans.

Au démarrage, la ruche sera dirigée par Luis Capelas, en lien avec Guillaume Vilaire, chargé de mission affaires économiques à Action Fourmies, animateur du PIDE, qui pourrait par la suite prendre le relais. Un poste administratif à temps complet sera par ailleurs créé.